>

les Français ont pris en moyenne 3 kilos

  • Actualités
  • Publié ,


    Conférence 2 min.


    Selon un nouveau sondage réalisé par l’Agence Diffusis France pour Qilibri, les Français ont pris du poids durant la crise sanitaire. En cause : le télétravail et les confinements.

    Vous avez pris du poids depuis le début de la crise sanitaire ? Vous n’êtes pas seul.e ! Selon un sondage réalisé par l’Agence Diffusis France pour Qilibri, 69% des personnes interrogées affirment avoir pris du poids depuis l’arrivée de la crise du Covid-19.

    D’après le sondage, on parle d’une prise de 3,3 kilos en moyenne par personne. Parmi les sondés, plus de la moitié sont des femmes et 47 % des hommes. Les âges varient de 18 à 65 ans.

    Une prise de poids liée à la sédentarité

    Télétravail, confinement, restrictions… Ces derniers temps, les conditions n’étaient pas favorables à un rythme de vie sportive et active. Et pour cause, pour 66 % des Français, la sédentarité liée au télétravail est la principale cause de leur prise de poids. Un chiffre qui vient confirmer le rapport publié récemment par l’Anses, pour qui 95 % des Français ne pratiquent pas assez de sport.

    “30% font beaucoup moins de sport qu’avant et 29% avouent manger de manière compulsive, stressés dans cette période incertaine”, précisent les auteurs du sondage. Avec ce prix de poids, c’est plus d’un tiers d’entre eux (35 %) qui redoute le retour au bureau ou à la vie normale, révèle le sondage. Cependant, la volonté de retrouver leur poids initial n’est pas pour autant mise de côté : 88% des Français sont prêts à changer leurs habitudes alimentaires et perdre du poids.

    Les 3 principales motivations de perte de poids

    Le sondage révèle également les principales motivations qui poussent les Français à perdre du poids. La raison principale : gagner en espérance de vie pour 87% des sondés. En seconde, vient l’envie de se sentir mieux (71%). Enfin, les Français seraient capables de perdre du poids pour améliorer leur forme physique et sexuelle (51%). C’est d’ailleurs plus d’un français sur trois qui aurait fait un régime lors de ces deux dernières années.

    A noter que perdre du poids et commencer un régime sont des sujets à ne pas prendre à la légère. L’Anses avertit : “Toutes les manipulations du régime alimentaire visant un déséquilibre énergétique associé ou non à un déséquilibre d’apports en macro-nutriments (glucides, lipides, protéines) dans le mais d’une perte de poids peuvent exposer à des risques importants pour la santé. Aussi, tous les régimes amaigrissants, qu’ils portent ou non un nom spécifique, sont à éviter, en dehors d’une prise en charge par des professionnels de santé », peut-on lire sur leur site.

    .

    Leave a Comment