>

ces 6 nutriments sont indispensables à son équilibre, les aliments à privilégier

Thyroïde : Les compléments alimentaires : la fausse bonne idée ?

Il existe sur le marché des compléments alimentaires qui vantent sur les emballages leurs bienfaits concernant la bonne santé de la thyroïde. Mais ces allégations n’ont généralement aucune base scientifique. Au contraire, ces produits peuvent même être dangereux pour les personnes qui risquent d’une certaine affection de la thyroïde.

La British Thyroid Foundation le précise : aucun complément alimentaire spécifique est efficace pour traiter les troubles de la thyroïde. La seule a choisi de faire pour avoir une thyroïde en bonne santé, c’est suivre le bon régime alimentaire, celui avec les nutriments dont elle a besoin.

Cependant, la prise de nutriments supplémentaires dans ces compléments peut être conseillée à certaines personnes qui n’arrivent pas à suivre un régime équilibré. On pense aux femmes enceintes ou aux personnes qui ont d’autres problèmes de santé.

C’est à votre médecin d’identifier le bon dosage afin de voir si les compléments que vous pensez envisager, ou non, d’affecter les résultats des tests sanguins de la thyroïde.

Thyroïde : les nutriments qui jouent un rôle dans la santé de la thyroïde

L’iode

pour les personnes en bonne santé, l’apport recommandé d’iode par jour n’est pas élevé. On parle de 150 microgrammes (mcg) pour les personnes adultes de plus de 19 ans. Ce chiffre augmente légèrement pour les adolescents et les femmes enceintes, tout en restant bas (220 mcg). Mais attention, la prise d’une trop grande quantité d’iode, notamment sous forme de compléments, peut avoir des effets pervers en provoquant une hypothyroïdie (thyroïde insuffisamment active) ou une hyperthyroïdie (thyroïde trop active). Dans votre régime, pour avoir le bon apport en iode, voici les aliments conseillés : les algues marines, les yaourts à la grecque, la morue et les œufs.

Le zinc

Connu pour ses propriétés sur la beauté de la peau, le zinc joue un rôle dans la synthèse et le exprimé des hormones thyroïdiennes. Attention en revanche à ne pas trop en consommer : une trop grande quantité de zinc peut être à l’origine de troubles digestifs et une diminution de l’immunité. Les bonnes sources de zinc se trouvent dans les huîtres, la viande rouge, la volaille, les fruits de mer…

Le fer

Si votre corps manque de fer, alors vous pouvez être victime d’une hypothyroïdie. Pour avoir le bon apport, il faut consommer les aliments suivants : viande maigre, fruits de mer, volaille, lentilles, haricots rouges et blancs, pois.

Vitamine A

Son rôle est de réguler le débit des hormones thyroïdiennes. Son rôle est donc essentiel. Une carence en vitamine A a de fortes chances d’aggraver les troubles thyroïdiens survenus du fait d’une carence en iode, par exemple. Les sources de vitamine A dans l’alimentation sont les suivantes : le saumon, le foie de bœuf, les légumes (à feuilles vertes), les produits laitiers.

Thyroïde : Vitamine D

Ce complément alimentaire aide le corps à réguler la production de calcium et de phosphate. Des études démontrent qu’il existe un lien entre le cancer de la thyroïde (et les maladies thyroïdiennes auto-immunes) et les faibles niveaux de vitamine D. Si vous souhaitez consommer plus de vitamine D, alors ce sont les aliments suivants que vous devez intégrer dans votre régime alimentaire : les poissons gras, l’huile de foie de morue, le lait, le jus d’orange, les céréales…

Le plus important est de discuter avec votre médecin de la marche à suivre pour se sentir en bonne santé. Les troubles de la thyroïde ne doivent pas vous gâcher la vie et peuvent être limités grâce à la bonne alimentation. De manière générale, pour être en bonne santé, il est indispensable de manger de manière saine et équilibrée, et de faire du sport. Avec une bonne hygiène de vie, vous limitez les risques de développement des maladies. En suivant les indications vues ci-dessus, vous pouvez prendre soin de votre thyroïde en lui apportant tout ce dont elle a besoin pour fonctionner normalement, et plus en sous-régime ou en sur-régime.


Leave a Comment