>

Vautour Fauve de Croquié : l’animal est connu et il a été recherché

Nouvellement, un vautour fauve a beaucoup fait parler de lui à Croquié sur la commune de Mercus-Garrabet en Ariège. Son comportement a quelque peu interloqué deux randonneurs qui ont dû retarder leur départ en rando car l’animal était dans le coffre de leur voiture pour chercher de la nourriture dans leurs sacs. L’Office français de la biodiversité (OFB), a informé de la situation et connaissant cet oiseau, a immédiatement mis des moyens en œuvre afin de pouvoir le récupérer et trouver une solution durable.

Un individu bien connu… et « imprégné » par l’homme

Déjà présent en Ar depuisiège plusieurs mois, l’OFB explique que ce vautour fauve avait été recueilli et soigné par l’école vétérinaire de Toulouse. Ensuite attribué au centre de soins du Domaine des oiseaux de Mazères, afin qu’il puisse se préparer à être relâché dans son milieu naturel, il n’avait jamais été « imprégné » par l’homme, c’est à dire grandement familiarisé à l ‘être humain car régulièrement à son contact (soins, nourriture…).

Ayant retrouvé toutes ses capacités physiques, ce vautour fauve a été ensuite réintroduit dans le milieu naturel comme prévu. Cependant, plusieurs essais ont été nécessaires et sont malheureusement restés infructueux. L’animal bien portant et capable de voler parmi ses congénères a fini malgré tout par rester seul et inactif. Reconnaissable par quelques plumes manquantes à une aile, il était régulièrement rapatrié au Domaine des oiseaux.

De moins en moins farouche, ses différentes expériences lui ont permis d’être nourris quotidiennement notamment au milieu des tables de pique-nique au départ d’une randonnée bien connue. L’OFB assure que l’animal est « non dangereux pour l’Homme » mais » a néanmoins pu développer un tempérament menaçant, allant jusqu’à se servir directement dans une main ou monter à bord d’un véhicule. Son comportement dit « d’habituation » s’est donc renforcé. »

Capturé le 3 mars et ramené au Domaine des oiseaux de Mazères

Le vautour fauve (Gyps fulvus) est un oiseau de grande taille (son envergure peut atteindre les 280 cm) mais inoffensif. En effet, cet oiseau est charognard et son régime alimentaire est essentiellement constitué de cadavres. Il n’est pas équipé morphologiquement pour tuer ou percer. Il s’introduit donc par les orifices pour atteindre les parties molles. C’est une espèce protégée sur tout le territoire national par un arrêté ministériel.

Dans ce cadre et avec l’autorisation de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie, le service départemental de l’OFB s’est chargé de la gestion de cet oiseau pour laquelle la situation devenait préoccupante. C’est afin d’éviter de nouveaux problèmes lors de contact avec la population ou d’éventuels gestes malveillants qu’il a été de nouveaux par l’OFB le jeudi 3 mars 2022. Désormais de retour au centre de soins du Domaine des oiseaux de Mazères, il attend son transfert vers un établissement légalement et structurellement compétent pour le recevoir. Il retrouvera ainsi très prochainement une situation durable.

Les bons gestes à avoir

L’OFB précise enfin que l’exemple de ce Vautour fauve « imprégné » est assez atypique, notamment de par la taille de l’animal. Néanmoins, quotidiennement de nombreuses autres espèces de la faune sauvage sont dérangées par certaines personnes qui pensent souvent bien faire. Il est rappelé que quel que soit l’état de l’animal, il convient de limiter au maximum les manipulations car il peut exister des risques de blessure pour l’homme ou l’animal ainsi que des risques sanitaires. Si l’animal est en vie, il ne faut pas le nourrir ni lui donner à boire. De même, ne pas le caresser, l’exhiber ou lui parler. Laisser l’animal au calme, et ne pas se filmer ou se prendre en photo avec.

Photos : J.Larroque

Leave a Comment