>

le nouveau dino des Sciences Naturelles est-il inconnu ? (Bruxelles)

Un nouveau dinosaure “remarquablement complet” vient de faire son entrée à l’Institut royal des sciences naturelles. Il a été surnommé “Dan” et mesure environ 20 mètres. Son squelette va maintenant être étudié.

Un nouveau dinosaure “remarquablement complet” vient de faire son entrée à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique. Il a été surnommé “Dan” et mesure environ 20 mètres de long. Le laboratoire de paléontologie débute le travail minutieux de la préparation de son squelette, ce qui permettra d’en révéler les secrets.

Comme Arkhane, un allosaure exposé au Muséum des sciences naturelles depuis 2019, Dan a été découvert à Kaycee, dans le Wyoming aux États-Unis lors de fouilles en 2018 et 2019. Plusieurs spécimens ont été découverts sur ce site considéré comme un Eldorado pour les paléontologues.

Une équipe de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique a pris part aux fouilles qui ont permis de découvrir le squelette de Dan. Pour le transport jusqu’à Bruxelles, les os ont été recouverts de plâtre. Ils doivent maintenant être dégagés et consolidés avec de la colle.

“C’est un travail qui nécessite beaucoup de patience. Il faut pouvoir distinguer le plâtre de l’os”, a expliqué le paléontologue Koen Stein. Ce travail ainsi que la restauration des os et le montage du squelette devrait prendre environ deux ans.

Herbivores géants à long cou

Dan est un sauropode, l’un de ces dinosaures herbivores géants à long cou, longue queue et à quatre pattes, qui a vécu il y a 150 millions d’années (période Jurassique). Il appartient à la sous-famille des Diplodocinae, qui comprend également le célèbre genre Diplodocus, mais il pourrait en réalité appartenir à un nouveau genre de sauropode diplodociné.





Dan appartient à la sous-famille des Diplodocinae, qui comprend également le célèbre genre Diplodocus.


Daniel Eskridge – stock.adobe.co



Si la thèse est avérée, il reviendra à l’équipe de l’Institut des sciences naturelles de Belgique de trouver un nom pour ce nouveau genre, a ajouté Koen Stein. C’est en analysant les vertèbres du dino que son genre peut être déterminé, car il n’y a plus ou trop peu d’ADN dans les fossiles d’os de dinosaures.

“Dan devait peser entre 10 et 20 tonnes, mais pour en être sûr, il faut libérer les os”, a encore souligné le chercheur. La circonférence des os des bras permet généralement de déterminer le poids.

Les paléontologues ont déjà remarqué que le pubis de Dan avait été brisé de son vivant. “On remarque des tissus cicatriciels à cet endroit”, a noté Koen Stein. “Cela nous indique qu’il pourrait s’agir d’un mâle.”

D’autres recherches montreront quel était le régime alimentaire de l’animal ou quelles maladies il a contracté, par exemple. Les chercheurs ont estimé que le squelette de Dan devrait être complet à 85 %.

Leave a Comment