>

Vers une reprise épidémique à la levée des restrictions ? Les scénarios retenus par l’institut Pasteur

Dans un rapport publié ce jeudi, l’Institut Pasteur envisage différents scénarios de relâchement des mesures de contrôle sanitaire à partir du 14 mars 2022.

Fini, le Covid-19 ? Deux ans après le début d’une pandémie historique, la plupart des mesures de protection sanitaire vont être levées, a annoncé le gouvernement. À partir du 14 mars, fini le masque en intérieur et le pass vaccinal. Mais attention : un changement dans les pratiques des Français pourrait faire repartir l’épidémie, prévient l’Institut Pasteur ce jeudi.

Dans un rapport, l’Institut Pasteur analyse différents scénarios où le taux de transmission du virus augmente à partir du 14 mars. Avec la fin des mesures sanitaires, l’institut anticipe que les Français vont augmenter leurs contacts, et donc, faire circuler le virus s’ils sont contaminés.

Jusqu’à 150.000 cas positifs par jour ?

Si le taux de transmission augmente en raison du relâchement des mesures de contrôle, alors l’épidémie repartirait à la hausse. Dans le cas où les taux de transmissions deviendraient 130 % supérieurs à ceux de janvier-février, alors la France pourrait enregistrer près de 150 000 cas par jour, selon les modélisations de l’Institut Pasteur.

Et si les Français relâchent leur vigilance avant le 14 mars, la différence ne serait pas si importante.

“Dans tous les scénarios explorés, le pic des cas reste très inférieur au pic de janvier”, peut-on lire dans le rapport. En janvier, le pic de contamination était supérieur à 350.000 cas.

Au 9 mars 2022, le nombre quotidien de cas positifs, en moyenne sur les sept derniers jours, était de 52.380 cas. Le taux d’incidence, au 6 mars, est de 543. Des données très élevées, mais en nette baisse par rapport au mois de janvier et février.

Un pic épidémique juste avant avril ?

Aussi, quelque soit le scénario, s’il y avait une sixième vague, le nouveau pic épidémique devrait arriver assez rapidement, peu avant le début du mois d’avril, avant que les courbes ne baissent une nouvelle fois, peuvent-on constater dans le rapport. Cependant, l’Institut Pasteur ne se projette pas au-delà du 1er avril.

Si les Français devraient logiquement avoir plus de contacts à partir du 14 mars, certaines mesures sanitaires seront toujours en vigueur à cette date. Ainsi, le pass sanitaire sera toujours demandé dans certains établissements (maisons de retraite, entrée des hôpitaux) et le port du masque sera toujours obligatoire dans les transports en commun.

En préambule de son rapport, l’Institut Pasteur rappelle que la propagation du virus SARS-CoV-2 est difficile à anticiper et que la dynamique de l’épidémie peut changer rapidement. “Les trajectoires décrites dépendent des hypothèses faites. Si les hypothèses ne se réalisent pas, la dynamique pourrait être différente des projections.”

Leave a Comment