>

Être optimiste pourrait nous faire vivre plus longtemps, selon la science

Depuis plusieurs années, des chercheur·euse·s se sont penché·e·s sur les effets de l’optimisme sur la santé. Moins de stress, moins de problèmes de santé : être optimiste pourrait allonger notre espérance de vie.

Voir la vie du bon côté pour la faire durer. Dans une étude de 2019, menée par des chercheur·euse·s de l’université de New York, les résultats obtenus démontraient les nombreux effets de l’optimisme sur la santé. Lorsque des personnes optimistes ont des objectifs, ils ont la confiance nécessaire pour les atteindre, notamment lorsqu’ils concernent des comportements sains, comme l’activité physique ou l’alimentation. De plus, biologiquement, des niveaux élevés d’optimisme ont été associés à des conditions cardio-vasculaires, métaboliques, immunitaires et pulmonaires plus saines.

Plus d’optimisme, moins de stress

Dans une étude publiée en mars 2022 reprise par Le gardien, des chercheur·euse·s de l’université de Boston ont analysé les données citées par le département américain des Anciens combattants. Les informations de 233 hommes, relevées entre 1961 et 1970, ont ainsi été étudiées. Ils avaient participé à des études pour évaluer leur niveau d’optimisme et au début des années 2000 ils ont dû consigner pendant vingt-quatre jours leurs humeurs et les situations stressantes qu’ils rencontraient. Alors que les auteurs·rice·s de l’étude pensaient que les personnes optimistes se remettaient plus facilement des situations stressantes, les données ne leur ont pas donné raison.

Sur le même sujet ⋙ 7 conseils pour devenir plus optimiste

⋙ Lire 6 minutes par jour réduirait notre stress de 68%

En effet, les vétérans optimistes semblaient moins confrontés au stress. “Soit ils limitent leur exposition aux situations stressantes, soit ils les perçoivent moins ou ont moins tendance à les catégoriser comme telles », a théorisé la psychologue clinique Lewina Lee. Être optimiste peut vouloir dire « reconnaître ses points forts, ses exemples de réussites passées et les domaines sur lesquels nous avons le contrôle », at-elle détaillée. Plus positif·ve·s, plus confiant·e·s et donc moins stressé·e·sles optimistes préservaient ainsi leur santé.

▬▬▬▬▬▬▬

🚨 ATTENDEZ ! Vous avez aimé cet article, et vous voulez nous soutenir?

💡Connectez-vous gratuitement à votre espace NEON. Ça vous permet d’être alerté·e de nos prochains articles sur le même sujet (vous pouvez cliquer sur “suivre ce sujet” en haut de cette page), vous abonner à nos newsletters (un best-of hebdo et notre NL sexo) et sauvegardez vos articles pour plus tard. Conformément au RGPD, on ne vend pas vos données, et on ne vous spammera pas, promis. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup (et ça nous permet de rester gratuit, soit dit en passant).

JE ME CONNECTE

Leave a Comment