>

manger un avocat par semaine peut réduire vos risques

Avec 400 décès par jour, les les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France pour les plus de 65 ans et les femmes. Un bilan alarmant qui ne cesse de s’alourdir selon la Fédération française de cardiologie. « Entre 2008 et 2013, le taux d’hospitalisation pour un infarctus du myocarde chez les femmes de 45 à 54 ans a augmenté de 5 % par an », souligne-t-elle.

Le manque d’activité physique et la mauvaise hygiène alimentaire sont les deux plus grands facteurs de risque de la maladie. Une bonne alimentation peut donc a contrario réduire les risques, comme le montre cette nouvelle étude concernant les avocats.

Cholestérol : les acides gras mono insaturés permettront vos artères

Les travaux publiés dans le Journal de l’American Heart Association démontrer que la consommation d’un avocat par semaine ou plus, contribuait à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

“Notre étude fournit des preuves supplémentaires que la consommation de graisses insaturées d’origine végétale peut améliorer la qualité de l’alimentation et constituer un élément important de la prévention des maladies cardiovasculaires», a déclaré le Dr Lorena S. Pacheco, auteure principale de l’étude et chercheuse postdoctorale au département de nutrition de la Harvard TH Chan School of Public Health à Boston.

Manger un avocat par semaine réduit de 21 % les risques de maladies coronariennes

Pendant 30 ans, les chercheurs ont suivi plus de 68 780 femmes âgées de 30 à 55 ans et plus de 41 700 hommes âgés de 40 à 75 ans. Tous les participants vivaient aux Etats-Unis et étaient exemptés de cancer, de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral au début de l’étude. Les chercheurs ont référencé 9 185 événements de maladie coronarienne et 5 290 accidents vasculaires cérébraux au cours de ces années de suivi. Ils ont étudié le régime alimentaire des participants à l’aide de questionnaires concernant leurs habitudes alimentaires envoyées tous les quatre ans. Ils ont ainsi pu analyser quelle quantité d’avocats et à quelle fréquence chacun d’eux en consommait.

Après avoir pris en compte un large éventail de facteurs de risques cardiovasculaires et de régime alimentaire global, les scientifiques ont trouvé que les personnes qui mangeaient au moins un avocat par semaine présentaient des risques réduits de :

  • 16 % pour les maladies cardiovasculaires
  • 21 % pour les maladies coronariennes

par rapport à celles qui n’en avaient jamais consommé ou qui ne le font que très rarement.

Crise cardiaque : remplacer les produits d’origine animale par un avocat réduit les risques

Grâce à une modélisation statistique, le remplacement quotidien d’une demi-portion de beurre, d’œuf, de yaourt, de fromage ou de viandes transformés comme le saucisson par la même quantité d’avocat était associé à une réduction de 16 à 22 % du risque d’événements cardiovasculaires (infarctus du myocarde, embolie pulmonaire, etc.).

Association significative n’a quant à elle été révélée en ce qui concerne le risque d’accident vasculaire cérébral et la quantité d’avocat consommée.

“Bien qu’aucun aliment ne soit la solution pour manger régulièrement une alimentation saine, cette étude est la preuve que les avocats ont des avantages possibles pour la santé. C’est prometteur car c’est un aliment populaire, accessible, désirable et facile à inclure dans les repas consommés à la maison et dans les restaurants », concluent les auteurs.

Leave a Comment