>

10 aliments efficaces pour lutter contre les allergies au pollen

Chaque année, c’est la même rengaine. A peine at-on eu le temps de se remettre des rhums qui ont ponctué l’hiver que le pollen vient nous chatouiller les narines et nous gratter le fond de la gorge. Les allergies aux pollens sont un fléau qui touche 30% des adultes et 20% des enfants, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Et les choses ne vont pas aller en s’arrangeant.

L’alimentation contre les allergies aux pollens

Entre la pollution qui accélère la production de pollen et l’impact du Covid-19 sur les allergies au pollen, les prochains mois risquent d’être compliqués pour celles et ceux qui en risquent. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des façons toutes simples de se soulager, à commencer par une alimentation équilibrée.

Il existe en effet plusieurs aliments qui font du bien en cette période de l’année : les aliments dits “anti-histaminiques naturels“. Ces derniers combattent les allergies en s’attaquant à la source du problème : la sécrétion d’histamine, c’est-à-dire la substance fabriquée par le corps humain en réaction à la présence de pollen. C’est pour cela que les médicaments anti-allergie s’appellent des anti-histaminiques !

Quels sont les aliments anti-histaminiques ?

Il y en a plusieurs, et vous trouverez votre bonheur dans la liste.

Consommée en soupe ou en tisane, elle permet d’augmenter la tolérance de l’organisme contre les allergies au pollen.

Fruit tropical absolument délicieux, l’ananas est un aliment riche en bromélaïne, un enzyme anti-inflammatoire, ainsi qu’en vitamine C anti-histaminiques.

Riches en vitamine C à l’action anti-histaminique, les brocolis aident aussi à dégager les voies respiratoires.

Quelle que soit leur variété, les aliments crucifères sont riches en caroténoïdes, qui soulagent les symptômes de l’allergie au pollen et dégagent les bronches.

Bonne nouvelle pour les gourmandes : le chocolat noir permet de réduire le taux d’anticorps stimulés par l’immunoglobuline E, et donc de lutter contre la rhinite allergique.

L’ail est un aliment anti-fongique recommandé pour lutter contre bon nombre de maladies, mais il contient aussi de la quercétine, un anti-histaminique naturel.

Au même titre que l’ail, l’oignon est un aliment riche en quercétine.

Cette petite baie riche en vitamines contient un polyphénol appelé resvératrol. Ce dernier permet de diminuer les réactions allergiques.

Le raisin, et plus précisément le raisin noir, permet de lutter contre les rhinites allergiques, également grâce au resvératrol.

Citron, pamplemousse, oranges, clémentines… En matière d’agrumes, le choix est large ! Tous contiennent de la vitamine C, alliée idéale contre les allergies.

Voilà, maintenant vous savez comment composer votre assiette pour lutter contre le nez qui coule. Mais attention : si votre allergie au pollen vous fait souffrir, une alimentation équilibrée ne sera pas la solution. N’oubliez pas de consulter votre médecin traitantqui pourra vous orienter vers un allergologue afin de vous fournir un traitement adapté.

Leave a Comment