>

peut-on manger du surimi enceinte ?

Marianne Morizot

Journaliste spécialisé en tourisme/gastronomie/bien-être/parental

Publié le

en collaboration avec

Docteur Laurence Plumey. (Médecin nutritionniste)


Peut-on manger du surimi ou est-ce un aliment interdit pendant la grossesse ? Yat-il un risque de listériose à consommer des préparations à base de poissons ? Le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste, nous dit tout sur le surimi.

Parmi les interrogations des femmes enceintes sur leur alimentation, le poisson est souvent au cœur de leurs préoccupations… et plus particulièrement le surimi. En effet, face aux nombreuses interdictions alimentaires pendant la grossesse, certaines futures mamans s’interrogent quant à sa composition : est-ce que le surimi est cuit ou cru ? Quelle est sa composition ? Est-il bon pour la santé ? Éléments de réponse.

Manger du surimi enceinte ? Oui !

Interrogée sur la consommation de surimi pendant la grossesse, le Dr Laurence Plumey se veut rassurante “oui, il est tout à fait possible pour les femmes enceintes de manger du surimi, car c’est une recette de poissons pasteurisée. Il n’y a donc pas de risque sanitaire”.

La listériose (infection par la Listeria) vous inquiète ? Bonne nouvelle, il n’y a donc aucun risque pour votre santé ou celle du bébé avec le surimi, puisqu’il est cuit ! Et autre point positif, à en croire la nutritionniste, quelle que soit la marque, la composition varie peu. Donc pas de mauvaise surprise.

Suivez votre grossesse semaine après semaine

Que contient le surimi ?

D’après le Dr Plumey, “il doit avoir au moins 40 % de poisson dans le surimi”. Bien sûr, plus la proportion de chair de poissons est élevée, meilleure est la qualité. Sachez qu’il s’agit de poissons dédiés à cet usage. On retrouve notamment dans le surimi des poissons bleus de l’Atlantique, cousins ​​des maquereaux.

Parmi les autres ingrédients entrant dans la composition des fameux bâtonnets de poisson, on peut citer le blanc d’œuf, la fécule de pomme de terre, de l’huile de colza et un peu de sucre pour que la consistance reste souple. Quant à la couleur rouge, elle est liée à la présence de paprika.

Enfin, il peut y avoir des arômes (crabe par exemple), naturels ou non.

En résumé, c’est un bon produit. D’autant que le surimi a plus d’un atout d’un point de vue nutritionnel.

Pourquoi manger du surimi pendant la grossesse ?

Le surimi est intéressant car il a des protéines tout en étant très maigre. “Il peut tout à fait trouver sa place dans une salade composée, sachant qu’un bâtonnet de 20 g apporte environ 2 g de protéines. Ainsi avec 5 bâtonnets de surimi, on reçoit autant de protéines qu’un petit steak de 50 g” , explique la nutritionniste, avant de rappeler que “tous les poissons cuits, et en particulier les poissons gras, sont à recommander pendant la grossesse. Les sardines, harengs, maquereaux et saumon, riches en oméga 3 et en vitamine D, sont à privilégier , notamment en fin de grossesse, pour le bon développement du cerveau du bébé”.

Manger du poisson enceinte : les bons réflexes

Bien sûr, il faut garder en tête les règles de bons sens quand on consomme du poisson pendant la grossesse. S’agissant des produits pasteurisés ou sous vide, tels que le surimi, il faut vérifier et respecter la date limite de consommation.

Pour les poissons frais, les crevettes, les langoustines, les crabes ou les moules, on privilégie la qualité et la fraîcheur. “Il n’y a pas de problème à consommer ces aliments pour les femmes enceintes, dès qu’ils sont frais et bien cuits”, confirme le Dr Plumey.

Astuce de pro : sachez que les sardines en boîte à l’huile d’olive sont parfaitement adaptées aux besoins des femmes enceintes.

Enfin, enceinte, on exclue de son alimentation les poissons et fruits de mer crus, notamment les fameux sushis et sashimis.


.

Leave a Comment