>

Gaspillage alimentaire : cinq conseils pour dire stop au gâchis

l’essentiel
Alors que le gouvernement français s’est engagé à réduire de 50 % le gaspillage alimentaire d’ici 2025, les Français jettent toujours l’équivalent de 160 euros d’aliments par an et par personne. Voici cinq conseils à appliquer au quotidien pour éviter de gâcher.

La France gaspille près de 10 millions de tonnes de nourriture chaque année. Au total, cela représente environ 160 euros d’aliments gaspillés par an et par personne. Cependant, il est toujours possible d’adopter les bons gestes pour vous éviter d’avoir à jeter. Célia Rennesson, cofondatrice et directrice générale de Réseau Vrac, vous livre cinq conseils pour éviter le gâchis.

  • Bien préparer sa liste de cours

“Il faut essayer d’organiser les produits qu’on va acheter pour préparer sa liste de courses en listant bien les aliments et les quantités”, conseille Célia Rennesson. Une première étape essentielle pour “ne pas acheter trop de produits et ne pas se laisser avoir par les offres promotionnelles”, explique-t-elle.

“Globalement, il ne faut pas faire de surstock, surtout en ce qui concerne les denrées les plus périssables comme les produits frais. Il faut se demander quel est son besoin et ne pas céder à celui que l’essaie de créer pour vous”, préconise la cofondatrice. Ainsi, les risques de pertes liés aux produits achetés sans réfléchir et non utilisés par la suite sont limités.

  • Optez pour la vente en vrac

Pour bien mesurer ses besoins, le vrac est aussi une option vivement recommandée. “Ce n’est pas inné de savoir de quoi on a besoin mais ça s’apprend. Le vrac c’est reprendre le contrôle sur ses quantités, sur ses besoins…Très souvent il n’y a pas d’offres marketing qui incite à la surconsommation, nous sommes face au produit”, constate Célia Rennesson. En plus d’une option écologique, la vente en vrac est aussi un réel allié économique.

  • Attention à la conservation de vos aliments

Pour éviter le gaspillage, savoir conserver ses produits est essentiel. Et pour cela, “les bocaux hermétiques sont une très bonne option”, explique la directrice. Par exemple, “quand vous ouvrez un sachet de gâteaux, beaucoup ramollissent et par réflexe nous les jetons. Ce qu’il faut, lorsqu’on ouvre un paquet ou qu’on revient de ses courses en vrac, c’est transvaser le reste dans des bocaux qu’on va fermer hermétiquement. Ainsi, nous les conservons à l’abri de la chaleur, de l’humidité et parfois de la lumière pour faire en sorte que les produits ne se détériorent pas”, préconise Célia Rennesson.

En parallèle, pensez à investir dans des contenants pour conserver vos restes de plats cuisinés au frigo. “L’aspect transparent des tupperwares permet de voir en un coup d’œil où on en est”, assure le responsable.

L’antigaspi se trouve aussi dans votre manière de cuisiner, “il ne s’agit pas de faire des plats élaborés mais plutôt d’utiliser correctement les aliments”, conseille Célia Rennesson. Pour ce faire, pensez à utiliser vos légumes sous toutes leurs coutures : “S’ils sont abîmés, vous pouvez en faire des soupes ou des gratins”, explique-t-elle. “Une banane trop mûre peut devenir un gâteau à la bananela partie verte des poireaux peut agrémenter un autre plat…c’est un coup à prendre”, assure-t-elle.

  • Le compost…pour jeter sans gaspiller

Si toutefois vous ne parvenez pas à sauver vos aliments, vous pouvez toujours en faire des biodéchets qui pourraient ainsi être réutilisés comme engrais par exemple. “On peut placer les déchets organiques dans un compost, même en ville certains sont mis à disposition”, explique Célia Rennesson.

Leave a Comment