>

Deux bons aliments quand on a plus de 50 ans

Bien manger en étant rassasié, cela passe par ces deux bonnes choses qu’on peut cuisiner super facilement.

Passés 50 ans, le corps et le début à changer suite à la ménopause notamment, surtout si l’on ne suit pas de traitement hormonal de substitution… et il devient de plus en plus difficile de perdre du poids. Plus ennuyeux, le tour de taille à tendance à s’arrondir et il faut vraiment contrôler ce que l’on mange pour tenir son poids idéal…

La solution : activité physique régulière (sans même parler de sport) et nourriture saine ! Si l’on sait que l’on doit freiner sur les produits sucrés et industriels, hors de question de se passer de bonnes choses comme les fruits ou le bon gras que l’on retrouve dans les avocats notamment et les poissons gras.

Le quinoa à manger sans modération

Mais il existe deux aliments qui peuvent réellement aider à se sentir rassasié tout en étant nutritionnellement intéressants. Le premier, c’est le quinoa, un vrai allié minceur et santé. Ces petits grains qui ne sont pas des céréales sont une très bonne alternative au riz ou aux pâtes. Le quinoa est riche en protéines mais aussi en fibres, ce qui apporte plus vite une sensation de satiété, surtout si on mange lentement et que l’on mâche bien. Son index glycémique faible permet de ne pas surmener la glycémie et de limiter le stockage des graisses. Il est en plus riche en magnésium.

La pomme de terre, cette amie !

D’autre part, on a aussi beaucoup entendu que les glucides étaient les ennemis du poids. C’est vrai en ce qui concerne ceux des produits ultra-transformés (70 % de la production des supermarchés) : sucres raffinés dans les pâtisseries, dans les plats préparés, pain blanc, bonbons, etc doivent être interrompus autant que faire se peut. Mais il y a aussi des complexes de glucides venant de produits entiers qui eux aussi permettent d’attentindre un sentiment de satiété avec un indice glycémique faible. Et là, sur demande la pomme de terre.

Évidemment, on ne la consomme pas en frites si on fait attention à son poids mais comme le quinoa, elle est riche en fibres et permet de bien remplir et de ne pas avoir faim rapidement après le repas. Le mieux étant d’en manger cuites à la vapeur ou à l’eau (mais cela tue les micro-nutriments) avec des épices et d’en manger la peau, justement riche en micro-nutriments. Les patates douces sont aussi tout bénéf’ car leur index glycémique est encore plus bas que la patate « normale ». Une petite purée accompagnée de fleur de sel et d’huile de pépin de raisin avec du saumon ou du cabillaud en papillote et vous voilà calé pour toute la soirée.


Leave a Comment