>

Face à l’urgence climatique, le Danemark investit des millions d’euros dans l’alimentation végétale

Pour lutter contre les effets du changement climatique, le Danemark veut verdir les assiettes. Dans le cadre d’un nouvel accord climatique pour l’alimentation et l’agriculture, le gouvernement danois a en effet prévu de créer un “Plant Fund”, ou “Fonds pour les plantes”, afin d’investir massivement dans la recherche et la production d’aliments d’origine végétale. Objectif : encourager la population à adopter un régime alimentaire plus sain et écologique et devenir un pays leader de l’alimentation végétale. Et pour cela, le pays mise gros.

Fin 2021, le gouvernement danois a annoncé qu’il devait investir 1,25 milliard de couronnes danoises (168 millions d’euros) dans la recherche, le développement et la production d’aliments d’origine végétale dans le cadre de ce nouvel accord . À ce jour, il s’agit du plus gros financement dans la matière réalisée par un pays de l’Union Européenne.

Dans le cadre de cette politique d’investissement, le Danemark a prévu d’allouer un montant historique de 675 millions de couronnes danoises (91 millions d’euros) au nouveau « Fonds pour les plantes », jusqu’en 2030, rapport Végéconomiste. Ce « Plant Fund » aura pour mission d’encourager le développement des entreprises de l’alimentation végétale, de soutenir les ventes et les exportations de leurs produits et de financer les efforts en termes de promotion et d’éducation à l’alimentation végétale.

Encourager la transition agricole et créer des emplois

La création de ce fonds a été fortement encouragée par la Danish Plantbased Business Association, une organisation qui représente les producteurs ou importateurs d’aliments d’origine végétale. Et ses efforts ont été payés : le ministère danois de l’Agriculture vient de nommer l’organisme au conseil d’administration de ce nouveau “Fonds pour les plantes”. “Le talon d’Achille de l’industrie végétale est que le marché est trop petit, et par conséquent, nous travaillons pour nous assurer que les fonds du fonds sont principalement utilisés pour le développement du marché”a déclaré Frederik Madsen, chef du secrétariat de la Danish Plantbased Business Association, cité par Végéconomiste.

En plus du « Fonds pour les plantes », le gouvernement danois a prévu une enveloppe de 580 millions de couronnes (56 millions) pour encourager la transition du secteur agricole. Cette somme sera remise sous forme de primes à des agriculteurs et agricultrices qui s’engagent à cultiver des protéines végétales pour la consommation humaine, indique Végéconomiste.

Tous les partis politiques danois, sauf un, ont voté en faveur de ce nouvel accord historique sur l’alimentation végétale. “Cet accord agricole va aussi permettre de créer des milliers d’emplois”assure Rune-Christoffer Dragsdahl, secrétaire général de la Vegetarian Society of Denmark.

Pour le Danemark, pas de doute : une politique écologique ne peut se faire sans investir dans les protéines végétales.

Leave a Comment