>

Connecting Food assure la traçabilité des aliments grâce à la blockchain

Publié le 6 avr. 2022 à 8:00

Garantir la traçabilité des aliments, du pré à l’assiette. C’est le pari fait par Connecting Food, une start-up créée en 2016 par Maxine Roper et Stefano Volpi, une Britannique et un Italien qui ont fait carrière dans l’agroalimentaire. A travers une solution logicielle dédiée aux producteurs, marques et distributeurs, les deux associés font de la transparence un moyen pour les acteurs du secteur de valoriser leurs produits. Basée à Orgeval dans les Yvelines, la deeptech emploie aujourd’hui 29 personnes.

« L’idée nous est venue en comprenant qu’il y avait beaucoup de bonnes pratiques dans le secteur, mais qu’elles restaient invisibles pour le consommateur », raconte Stefano Volpi. En scannant un QR Code, il est donc possible de découvrir l’impact carbone d’un aliment, d’avoir la preuve qu’il est bio ou de s’assurer qu’il respecte bien les critères RSE mis en avant par les marques .

Marketing de la preuve

« L’objectif est de passer du marketing de la promesse au marketing de la preuve », résume le président de Connecting Food. « Nous créons un double numérique du produit physique afin de retracer son origine exacte et de compiler ses certifications », complète-t-il. Dès la fin des années 2010, les deux associés voient dans la blockchain naissante une opportunité de garantir cette traçabilité.

« Cette technologie permet de sécuriser la donnée et d’en fournir l’accès en temps réel », détaille Stefano Volpi, qui met sur la révolution des NFT pour convaincre les industriels à franchiser le pas. Cet instantané permet à leurs clients d’identifier immédiatement des produits non conformes afin d’adapter leurs chaînes logistiques pour éviter les pertes.

Aujourd’hui, la société travaille avec une quarantaine de grandes marques et plusieurs milliers de producteurs. La deeptech, qui a levé 7 millions d’euros depuis sa création, est présente en France, en Italie et en Allemagne. Elle cherche désormais à séduire les grandes surfaces, à s’implanter au Royaume-Uni et à accélérer son développement aux Etats-Unis. Pour s’en donner les moyens, Connecting Food prévoit une levée de fonds de série A à fin 2022, dont le montant n’est pas fixé. Et, pourquoi pas un jour, d’élargir sa cible à la mode, autre secteur caractérisé par de gros volumes et de faibles marges.

La technologie

Connecter la nourriture

Date de création : 2016

Président : Stefano Volpi

Montant total levé : 7 millions d’euros

Effectif : 29 personnes

Secteur : agroalimentaire

Leave a Comment