voici la liste des symptômes de cette maladie qui fait les gros titres

Listeria, E-coli, salmonelle… Ces dernières semaines, ces trois bactéries sont source d’intoxications alimentaires sévères, d’inquiétudes et de scandales sanitaires. Pizzas Buitoni, chocolats Kinder, fromages Lactalis… Les rappels de produits alimentaires s’enchaînent !

Dans cet article, c’est à la listeria que nous nous interessons. Si cette bactérie fait régulièrement les gros titres, il est temps de mettre la lumière sur la maladie qu’elle peut entraîner (la listériose), les symptômes qu’elle provoque, ainsi que sur les moyens d’éviter la contamination !

Qu’est-ce que la listériose ?

Comme l’avance l’Anses, « listeria monocytogenes » est le nom de la bactérie responsable de la listériose. Il s’agit d’une infection transmise à l’homme par voie alimentaire. Autrement dit, par l’ingestion d’un aliment contaminé. Si cette pathologie inquiète autant, c’est parce qu’elle est considérée comme rare, mais potentiellement grave.

En effet, “seulement” 300 cas de listériose sont répertoriés chaque année en France. Pour autant, il s’agit de la deuxième cause de mortalité d’origine alimentaire du pays ! Le taux de décès dû à la listériose varie entre 20 à 30 %. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes, les personnes âgées, ou dont le système immunitaire est plus fragile.

Listériose : symptômes, aliments à éviter, préconisations…

La période d’incubation de cette pathologie peut atteindre les huit semaines. La listériose cause fréquemment des troubles digestifs mineurs, similaires à ceux de la gastro. Mais cette dernière peut également entraîner des symptômes bien plus graves et des complications.

Diarrhée, douleurs abdominales, vomissements, fièvre élevée, maux de tête… Chez les personnes les plus fragiles, âgées, enceintes ou immunodéprimées, les symptômes de la listériose peuvent s’aggraver et perdurer. Parfois, jusqu’à provoqué le décès.

C’est un fait, la listeria peut contaminer de nombreux types de denrées alimentaires… Cependant, il est vivement recommandé aux personnes les plus à risque d’éviter de consommer certains aliments fréquemment contaminés par la bactérie en question.

Fromages au lait cru, croûte de fromage en général, poissons fumés, coquillages crus, tarama, charcuterie… Les préconisations sont multiples ! Cependant, à l’exclusion de ces aliments de la routine alimentaire ne s’arrête pas la prévention pour éviter la listériose…

Effectivement, il est également conseillé de bien se laver les mains régulièrement ; de nettoyer ses ustensiles et ses surfaces de travail avant et après usage ; de veiller à la bonne température et à la bonne hygiène de son réfrigérateur ; de mettre rapidement ses denrées alimentaires au frais une fois emballées et de les conserver moins de trois jours… plus d’informations sur l’Anses et n’hésitez pas à contacter un médecin en cas de doute.

À lire également

Leave a Comment