>

Santé : pourquoi le Doliprane est en rupture de stock dans de nombreuses pharmacies

Certains types de Doliprane sont en rupture de stock. (©actu.fr)

Doit-on s’attendre à une pénurie de Doliprane ? Si pour l’heure, rien n’est acté en ce sens, certains types de ce médicament sont aujourd’hui en rupture de stock dans plusieurs bureaux.

C’est ce que confirme un pharmacien de Rennes à Actu.fr : » On ne peut plus les commander en direct. Les premiers soucis ont commencé en fin d’année 2021 avec le Liquiz (suspension buvable pour les enfants, Ndlr) ».

En effet, ces problèmes de stock ont ​​démarré au mois de décembre et perdurent.

Surtout les gélules

Tous les types de Doliprane ne sont pas concernés par ces problèmes de stocks. Il s’agit avant tout des gélules 1000 mg et 500 mg et aussi du Liquiz, qui s’adresse principalement aux enfants.

En cause ? Le Covid-19, la grippe ainsi que tous les maux de l’hiver que les Français tentent d’endiguer à coup de Doliprane.

Pourtant, au printemps 2020, l’usine Sanofi basée à Lisieux, fabricant du Doliprane, avait déjà augmenté sa production au moment de l’apparition du virus sur le territoire.

Interrogée par La Dépêche du midi, l’entreprise reconnaît certaines tensions. Un porte-parole confirme même que le laboratoire pharmaceutique a été confronté à « une augmentation inédite de la demande en pharmacie ».

Vidéos : en ce moment sur Actu

À quand un retour à la normale ?

Si pour le pharmacien rennais, il n’y a pas de risque de pénurie dans les semaines à venir, « nous n’avons aucune date de retour à la normale. On nous a juste dit que ça allait revenir dans un mois, mais au final, on ne sait pas trop ».

Pour l’USPO (Union des syndicats des pharmaciens d’officine), les stocks devaient de nouveau être au beau fixe « d’ici à 15 jours », tandis que Sanofi prévoyait un retour à la normale sur l’ensemble du territoire pour juin 2022.

D’ailleurs, l’entreprise devrait demander aux pharmaciens de limiteur les commandes de Doliprane à 720 unités par bureau.

En attendant, l’USPO sait qu’il est possible de soulager certains maux : « S’il n’y a pas de Doliprane, il y a du Dafalgan. C’est la même chose, seule la couleur de la boîte change ».

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment