>

Covid – Espagne : complètement vaccinée, une femme infectée deux fois en seulement 21 jours, un record

Une professionnelle de santé a été testée positive au Covid-19 deux fois en seulement 21 jours en Espagne.

Une Espagnole de 31 ans a été contrôlée positive au Covid à deux reprises en trois semaines, rapport El Periodico. C’est l’écart le plus court renvoyé renvoyé entre deux infections au virus pour une seule et même personne, selon une étude de la Société européenne de microbiologie clinique et des maladies infectieuses.

La jeune femme, professionnelle de santé, avait été testée positive une première fois le 20 décembre dernier sur son lieu de travail. L’intéressée, qui bénéficiait d’un schéma vaccinal complet, avait alors été placée à l’isolement dix jours, tours de temps durant lesquels elle n’avait développé aucun symptôme. 21 jours plus tard, soit le 10 janvier dernier, elle a commencé à tousser et à ressentir de la fièvre. La jeune femme a alors subi un nouveau test, lui aussi positif.

Le séquençage de son génome a par la suite a révélé qu’elle avait d’abord été infectée par le variante Delta puis dans un second temps par Omicron.

A lire aussi :
Covid : Les cas de réinfection “pas rares” selon Santé Publique France, Omicron serait en cause dans 79% des cas possibles

Santé publique France avait justement indiqué au début du mois que la fréquence des réinfections avait largement augmenté depuis décembre dernier et la diffusion en France d’Omicron, une variante du Covid-19 “caractérisé par une transmissibilité accrue et un échappement immunitaire important”.

“Les personnes qui ont eu le Covid-19 ne peuvent pas considérer qu’elles sont protégées contre une réinfection même si elles ont été complètement vaccinées”

Pour le docteur Gemma Recio, membre de l’Institut catalan de la santé de Tarragone et coauteure de l’étude en question, le cas de la jeune femme “met en évidence la capacité du variant Omicron à échapper à l’immunité précédemment acquise soit suite à une infection naturelle par d’autres variantes, soit par la vaccination. En d’autres termes, les personnes qui ont eu le Covid-19 ne peuvent pas considérer qu’elles sont protégées contre une réinfection même si elles ont été complètement vaccinées”. “Cependant, à la fois une infection antérieure par d’autres variants et la vaccination semblent protéger partiellement contre les formes graves et l’hospitalisation chez les personnes touchées par Omicron”.

A lire aussi :
Covid : 5 fois plus de chances de réinfection avec le variant Omicron qu’avec le Delta, rapport une étude britannique

Gemma Recio a également évoqué la “nécessité” du séquençage du génome du virus qui doit permettre d’aider “à détecter les variantes capables d’éviter partiellement à la réponse immunitaire”.

Leave a Comment