>

Grossesse : puis-je consommer du saumon fumé enceinte ?

Avec : Coralie Costi, diététicienne nutritionniste et Rebecca Chocron, diététicienne nutritionniste

Le saumon est un poisson à part. Il peut se déguster frais ou fumé, cru ou cuit, selon les envies de chacun. Pour une femme qui attend un bébé, il est recommandé de ne pas manger de saumon fumé, pour éviter tout risque de maladie, comme une intoxication alimentaire en particulier. Même si c’est contraignant pendant neuf mois, la santé de bébé passe avant tout !

Qu’est-ce que le saumon fumé ?

Le saumon fumé est obtenu à partir de filets de saumon salés, puis “fumés” à froid. Le poisson n’est donc pas cuit. On le soumet à une température entre 22°C et 30°C dans la fumée d’un feu de bois pendant plusieurs heures (une dizaine de minutes en moyenne). Dans les commerces, le saumon fumé est vendu plus cher que le pavé de saumon frais. En général, c’est lors de repas de fêtes que l’on en consomme… Mais depuis plusieurs années, sa consommation s’est largement acceptée, et il a des amateurs tout au long de l’année.

Quel est son mode de préparation ? « Il y a deux techniques de fumage : il y a le vrai fumagedans un fumoir, et il ya l’ajout de l’arôme fumé. Fumer ou saler un aliment ne sont pas un mode de cuisson, mais un mode de conservation », explique Coralie Costi, diététicienne nutritionniste.

Peut-on manger du saumon fumé enceinte ?

C’est fortement déconseillé, surtout si le saumon est d’origine artisanale. Étant dénué de cuisson à haute température, la consommation de saumon fumé est potentiellement à risque lorsqu’on attend un bébé. La prolifération de bactéries, suite au salage (qui n’est pas l’équivalent de la cuisson) et au fumage du saumon, peut s’avérer dangereuse pour la santé de la future maman et de son bébé.

Les dangers du saumon fumé pendant la grossesse

À froid ou à chaud, le saumon fumé n’est pas recommandé pour la femme enceinte, en raison notamment du risque de contamination par la bactérie Listeria. La listériose peut en effet entraver le bon développement du fœtus, avec des conséquences importantes pour sa santé.

Le saumon pasteurisé est-il autorisé pour la femme enceinte ?

Le saumon fumé, sous vide, a subi une pasteurisation ou un mode de conservation thermique à plus de 70°C pendant 100 minutes. Il est également pourtant déconseillé lorsqu’on est enceinte. « C’est quand même déconseillé par l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (ANSES) et la Haute autorité de santé (POSSÈDE) “, rencontré en garde Coralie Costi.

Pourquoi est-il préférable de manger un pavé de saumon cuit que du saumon cru ?

Tout produit cru ou peu cuit est vivement déconseillé pendant la grossesse. Pour cette raison, il est préférable de ne pas manger de saumon cru.

Le pavé de saumon cru

Quand on est enceinte, fini les sushis ou sashimis, qui contiennent du saumon cru ! Idem pour le saumon gravelax (recette sans cuisson à base de saumon mariné dans le citron). Le saumon cru peut en effet contenir des bactéries dangereuses, comme la Listeria. Il existe également d’autres dangers : « Dans le saumon cru, des larves peuvent se développer. Ce sont les anisakis, qui affectionnent les surfaces crues », explique Rebecca Chocron, diététicienne nutritionniste. Pour savourer un bon pavé de saumon, il faut qu’il ait une cuisson suffisante, c’est-à-dire à haute température (70°C minimum).

Le pavé de saumon cuit

En revanche, enceinte, on peut se tourner vers le pavé de saumon bien cuit, totalement autorisé. On peut donc bénéficier de ses nombreuses qualités nutritionnelles, pour notre santé et celle de notre futur bébé. Bon pour l’organisme, le saumon frais a de multiples vertus : il est une excellente source de protéines, ce qui permet de booster nos muscles ; il est riche en omégas 3 et 6c’est-à-dire parfait pour faire le plein d’acides gras essentiels, indispensables à un bon développement du système nerveux du fœtus ; sa teneur en minéraux et oligo-éléments augmente l’immunité de notre organisme ; enfin, son apport en vitamine D favorise l’absorption du calcium et donc renforce nos os et ceux de notre futur bébé.

Quelles maladies puis-je contracter en mangeant du saumon fumé ?

Les risques liés à la listériose

La listériose est une maladie alimentaire, ou plutôt une infection grave qui provient de la bactérie Listeria. C’est une bactérie de petite taille très résistante en milieu extérieur. Sa température optimale de croissance se situe entre 30 et 37°C. La contamination à la listériose est la plupart du temps due à l’alimentation, par exemple dans les fruits et produits de la mer. Comme elle ne survit pas à la cuisson, elle réside surtout dans les produits crus. Les symptômes d’une contamination à la listériose sont : de la fièvre, des maux de tête et parfois des troubles digestifs comme des nausées, des épuisements et des vomissements. On peut aussi être asymptomatique après avoir été contaminé.e. Dans les cas les plus rares, la listériose peut provoquer une atteinte neurologique grave, comme une méningite ou une encéphalite. Pour l’enfant à naître, les conséquences d’une contamination à la listériose peuvent être graves : accouchement prématuré, fausse couchevoire une détresse respiratoire ous une septicémie chez le nourrisson quelques jours après sa naissance. Prudence donc avec les aliments crus !

Pollution marine : les métaux lourds contaminent les poissons

La mer et les océans sont très pollués. Selon l’Unesco, chaque année, de 300 à 500 milliards de kilos de métaux lourdsboues toxiques, solvants, et autres déchets dangereux sont déversés dans les mers par les industriels du monde entier. Les poissons sont donc contaminés par ces métaux lourds. Par précaution, lorsqu’on attend un bébé, mieux vaut ne pas manger du poisson tous les jours, même cuit. « Le poisson est conseillé pendant la grossesse deux fois par semaine. On recommande un poisson maigre et un poisson gras. Il faut diversifier les espèces consommées, les lieux d’approvisionnement et les lieux de pêche, pour éviter d’être contaminée au méthylmercure. Ce dernier, quand il est pris à haute dose, est toxique pour le fœtus : il peut provoquer des retards du développement in utero, des troubles du comportement du futur enfant… », prévient Coralie Costi.

Quels autres poissons sont autorisés pour une femme enceinte ?

D’autres poissons crus sont eux aussi à éviter pendant la grossesse. Du côté des poissons cuits, cela dépend des espèces.

Au cas par cas, des poissons crus et cuits : la truite, le hareng…

Enceinte, la truite fumée est aussi à éviter pour ne pas être contaminée par la Listeria. Le hareng est un poisson très riche en oméga-3 ; bien cuit, il peut être consommé une fois par semaine. Du côté des poissons cuits, certains sont déconseilléscomme la daurade, le thon, la raie, l’esturgeon... ainsi que les gros prédateurs comme le requin, l’espadon, le marlin, la lamproie…

Peut-on manger du poisson congelé pendant la grossesse ?

Selon Coralie Costi, « congeler du poisson que l’on a acheté frais n’est pas recommandé quand on est enceinte, voiture la congélation n’élimine pas la bactérie. En règle générale, la sécurité de la congélation dépend de la performance de notre congé congélateur. En cause également : nos manipulations du poisson acheté, celles du poissonnier avant l’achat… Il y a beaucoup de micro-risques qui se succèdent pendant cette chaîne, depuis l’achat jusqu’à la consommation », conclue la diététicienne.

Enceinte, il faut privilégier la consommation de saumons cuits labellisés, comme les saumons d’Écosse et de Norvège, qui présentent une meilleure qualité et traçabilité.

Dans tous les cas, suivez les recommandations de votre médecin ou d’un.e nutritionniste.

Leave a Comment