>

L’alimentation anti-acné : est-ce efficace ?

L’experte : Docteur Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue

L’acné est une maladie inflammatoire qui s’exprime sur la peau, le plus souvent sur le visage mais aussi sur le dos ou le buste. Elle peut revêtir des formes légères, réduites ou sévères, laisser des cicatrices et altérer la qualité de vie des personnes qui en risquent.

Qu’est-ce qui donne des boutons d’acné ?

A l’adolescence comme à l’âge adulte, le moindre déséquilibre peut favoriser l’apparition de boutons d’acné chez les personnes qui présentent un terrain favorable. « Un déséquilibre hormonal, un déséquilibre alimentaire, un stress, le tabac, certains médicaments, le soleille manque de sommeil, peut facilement l’acné », déclare ainsi le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue et auteure de « Les aliments qui soignent l’acné », aux éditions Thierry Souccar.

L’alimentation joue-t-elle un rôle dans l’excès de sébum ?

L’alimentation fait partie des facteurs qui peuvent favoriser l’acné. Lorsque celle-ci est désorganisée et déréglée, qu’elle est trop grasse, elle peut entraîner une production accrue de sébum de mauvaise qualité. Celui-ci va donner au visage un aspect brillant, et créer une obstruction des pores de la peau. Une bonne alimentation est donc conseillée.

Quels aliments souffrant de l’acné ?

Les études analysant le lien entre les aliments et l’acné sont parfois contradictoires. Mais d’une manière générale, les aliments qui souffrent de l’acné sont ceux qui sont également moinsrentables à la santé : il s’agit pour la plupart d’aliments trop de richesses en gras et en sucres.

Est-ce que le sucre donne des boutons d’acné ?

De très nombreux aliments contiennent du sucre. Il peut se trouver naturellement dans certains aliments, comme les fruits ou le miel par exemple, ou bien également dans les aliments transformés. On trouve ainsi du sucre industriel, raffiné, dans les sodas, les plats préparés, certaines soupes, le ketchup… Ces apports importants en sucre nuisent à l’équilibre alimentaire et à la santé. Plus un aliment fait monter la glycémie, plus il a un index glycémique élevée. « En présence de sucre, le corps doit fabriquer de l’insuline (une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang, Ndlr) pour le gérer. Lorsqu’il y a trop d’apport de sucre par rapport à ce que peut gérer le corps, l’action sur l’insuline et d’autres hormones sont perturbées, et cela peut se traduire au niveau de la peau par de l’acné »explique le dermatologue. Ce pic d’insuline majeur en effet l’état inflammatoire, perturbe les hormones androgènes (dont la testostérone) et favorise les infections cutanées. Mieux vaut donc limiter sa consommation de sucre en limitant les boissons sucrées, les des biscuitsgâteaux, plats industriels, bonbonsglaces… Et si l’on souhaite sucrer certains plats, on remplace le sucre blanc raffiné par du miel ou du sirop d’agave par exemple.

Est-ce que le gluten donne des boutons ?

Le gluten est souvent pointé du doigt. Il irrite en effet l’intestin et perturbe l’harmonie entre la flore intestinale et la paroi de l’intestin. « Chez les personnes sensibles au gluten, la digestion peut être perturbée, ayant pour conséquence une inflammation venant dérégler la cicatrisation de la peau en cas d’acné », souligne le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre. Les aliments riches en gluten ont donc tendance à aggraver l’acné. Les aliments qui en contiennent sont des aliments glucidiques (pain, pâtes, pizzas, viennoiseries, gâteaux farineux, etc.) que l’on mange avec gourmandise. Il s’agit donc là aussi de modérer ces apports pour réguler le problème.

Et le lait et les produits laitiers ?

Selon certaines études, le lait et les produits laitiers seraient associés à la survenue de boutons d’acné. Les produits laitiers contiennent du lactose et des acides gras (oméga-6) qui accroissent le taux d’insuline et de sténose et nécessitant l’inflammation.

Selon la dermatologue, chacun peut rechercher s’il y a une corrélation entre certains laitages et l’acné. Pour cela, il suffit de réaliser un test en ne consommant aucun laitage pendentif 15 jours de suite par mois, pendentif trois mois. On observe alors si l’acné change à la suppression ou à la reprise de ces produits. Ensuite, on étudie séparément l’origine de ces laits (vache, brebis, chèvre) et les catégories de laitages : lait, yaourts, fromages (lait cru, pâte cuite), industriel ou paysan, etc. Chacun peut en effet réagir différemment à ces laitages.

Que manger et quels aliments contre l’acné ?

Pour lutter au mieux contre l’acné, il est recommandé de manger le plus naturellement possible, en privilégiant les aliments richesses en vitamines. Dans la mesure du possible, il est conseillé de choisir des produits bio.

Des fruits et légumes contre l’acné

Les fruits et légumes sont de très bonnes sources de vitamines et nutriments qui contribue à préserver la peau. Ils peuvent également apporter des fibres, des antioxydants, du fer, du calcium pour combattre contre l’inflammation et les radicaux libres… Parmi ces aliments rééquilibrants, on peut citer le cœur de palmier, les épinardsle céleri, la banane, les raisons secs, les fruits rouges d’une manière générale (fraises, framboises, cassis…), chou, concombreavocat, tomate, betterave, carotte, les légumes verts…

Des oméga-3

Contrairement aux oméga-6 qui résistent à l’acné, les oméga-3 participent à lutter contre l’inflammation et jouent un rôle protecteur pour la peau en favorisant sa cicatrisation. On met donc sur les aliments riches en oméga-3 comme les huiles (de colza, d’olive, de lin, de caméline, de noix, de chanvre), les poissons gras (sardine, maquereau, anchois, thon, saumon…) à raison de trois fois par semaine, les noix de Grenoble, les graines (de lin, chanvre, chia…), les œufs de poules nourries aux graines riches en oméga-3, les viandes labellisées Bleu-Blanc-Cœur qui sont un gage de nourriture équilibrée en oméga-3, les algues (spiruline, wakamé…) à saupoudrer sur les salades…

Pour réduire le risque d’acné, il convient d’adopter une alimentation anti-acné riche en légumes et fruits et incluant des oméga-3. « En plus d’ajouter tous ces bons ingrédients, il est possible d’accélérer l’équilibrage en absorbant dans le même temps des aliments trop riches en glucides transformés ou ultra-transformés », ajoute la dermatologue. Des soins locaux peuvent aussi être prescrits par votre médecin ou dermatologue.

Y at-il une alimentation plus indiquée contre l’acné hormonale ?

Toutes les acnés sont en partie liées aux fluctuations hormonales, mais on parle généralement d’acné hormonale pour parler de l’acné de la femme adulte. Celle-ci s’aggrave souvent la semaine précédente les règleslorsque l’équilibre hormonal est bouleversé. « C’est à ce moment qu’il faudra veiller à compléter le contrôle des glucides excédentaires, d’autant que l’appétit peut augmenter à cause des changements hormonaux. Quelques aliments à tester : les graines de lin moulues, salade à saupoudrer sur la quotidienne, le tofu lacto-fermentéen petits dés dans la soupe miso, l’huile de coco pour les cuissons douces », suggère le médecin.

Y at-il une alimentation anti-acné particulièrement indiquée pour les ados ?

L’adolescence est une période à croissance rapide et à développement intense, ce qui amène l’organisme à utiliser beaucoup de réserves, notamment en zinc, en oméga-3, en vitamines D et A. Privilégier des aliments qui en sont riches sera une prévention efficace contre les boutons. Dans tous les cas, avoir une alimentation saineni grasse ni sucrée, est la meilleure protection contre l’acné.

Leave a Comment