>

Le bouillon de nouilles préféré de Naruto se déguste au Ramen bar

20 minutes a 20 ans, ça vous le savez. Mais Naruto aussi, du moins dans sa version animée. Le rapport ? C’est la série vidéo Pasta Cosi, consacrée aux pâtes, que 20 minutes a lancé au début de l’année et qui rend cette semaine hommage au ramen, le plat préféré du héros de manga dont le nom, Naruto, vient du narutomaki. Il s’agit d’une tranche de poisson avec une spirale rose qu’on dépose à la fin de la préparation des ramen.

« Slurp », c’est si bon

En tout cas au Japon, car au Ramen bar​, excellente table parisienne spécialisée dans le bouillon de nouilles, la spirale de Naruto a été laissée de côté. Et c’est délibéré. « Le narutomaki, c’est joli, mais cela n’apporte pas grand-chose sur le plan gustatif », précise d’emblée la cheffe Charlotte Peyen comme pour mieux tacler notre pauvre Naruto. Cela n’empêche pas la jeune femme de 30 ans d’extraire les nouilles de son bol avec aplomb et de les engloutir en faisant « slurp » comme c’est l’usage au Japon. « Je reconnais que ce n’est pas très sexy », rigole Charlotte.

Force est d’avouer que cela ne gâche en rien la qualité du shoyudare ramen que la cheffe nous a préparé, une des versions traditionnelles de cette spécialité, dont les nouilles fraîchement tranchées très fines sont servies dans un mélange de soupe de poulet (ailes et carcasse cuites quatre heures dans un bouillon bien écumé) et de « dare », un fond comprenant un savant mix de sauce soja, de mirin, de fruits, de légumes et même de caramel… « On peut préparer ce bouillon à la maison, mais ça prend un peu de temps et ça demande de la place », soupire-t-elle.

Version végétarienne au tofu frit

Passée chez des étoilés avant de voir sa passion pour les ramen éclore chez le spécialiste Ippudo, Kodawari ou Hara-Kiri, cette ancienne étudiante en architecture passionnée de cuisine (et de tatouages) sert le plus souvent ses bols de nouilles avec de la viande hachée dans une sauce de sésame. C’est le Supa Black Tan, le best-seller du bar à Ramen. Une version au poulet existe et d’autres, végétariennes, avec du tofu frit ou avec du chou pak choï dans une soupe au miso et au lait de soja.

20 minutes a opté plus classiquement pour le Pork Shoyu avec des tranches de poitrine de porc braisé, le fameux « chashu » cuit à basse température pendant dix heures pour un fondant exceptionnel. C’est cette version, dont nous sommes délectés, que nous avons choisi pour en détailler le pas à pas dans la vidéo ci-dessus.

Leave a Comment