>

Une nécropole de l’âge du fer découverte dans le Calvados

À Blainville-sur-Orne (Calvados), l’aménagement de la ZAC “Terres d’Avenir” a quelque peu changé la donne lorsque les fouilles ont conduit à un décapage d’une vaste zone de 30.000 m². C’est dans cette zone précisément que des archéologues ont mis au jour un véritable trésor d’Histoire : un habitat et surtout une nécropole de l’âge du fer. Si les traces du paléolithique sont marquées par des artefacts de l’époque, des fossés circulaires à vocation funéraire ont trait, quant à eux, à l’âge du bronze, explique l’Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap). Mais c’est bien l’âge du fer qui est un des éléments les plus intéressants à Blainville-sur-Orne avec cette nécropole découverte qui figure parmi les plus importantes de la plaine de Caen.

121 sépultures

Pendant près de 300 ans Utilisée (entre 540 et 250 av. J.-C.), elle a mis au jour l’existence de deux pratiques funéraires : l’inhumation et l’incinération. Cent vingt et une sépultures à inhumation ont été retrouvées ainsi que six sépultures secondaires à crémation et deux enclos funéraires, précise l’Inrap. L’un des deux enclos forme d’ailleurs un carré de dix mètres de côté. Des restes humains ont été retrouvés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et même dans le comblement de fossés. Les archéologues ont retrouvé majoritairement des adultes, mais surtout très peu de nourrissons, ce qui pourrait signifier qu’ils avaient un endroit propre.

Pour ce qui est des inhumations, les corps ont été placés dans des cercueils ou des coffrages et ils ont été enterrés le dos sur le côté, avec vêtements et bijoux. Quant aux crémations, la conservation est assez mauvaise. Les enclos trouvés au second âge du fer ont démontré que l’activité agricole était très importante à l’époque et que l’habitat a subi une vaste restructuration, notent les chercheurs de l’Inrap. Ils ont retrouvé aussi des éléments du Ier siècle avant notre ère, correspondant à un vaste domaine du Haut-Empire (Antiquité gallo-romaine), avec de nombreuses structures à vocation artisanale.

Lingots d’or et d’argent

Surtout, les fouilles ont mis au jour les cultures de l’époque, comme celle du millet commun, de l’orge vêtue, des légumineuses ou encore du blé nu. Les bovins et cochons de l’époque ont également intégré des sociétés, et surtout, la consommation de coquillages était “une composante importante du régime alimentaire” : 33 espèces d’invertébrés ont été retrouvées.

Dernier point, les fouilles ont permis de découvrir de nombreux objets, en particulier en fer (250 fragments), des pièces de monnaie, des fourchettes, une agrafe de ceinture et une pièce de bouclier. À l’angle d’un enclos, les archéologues ont aussi trouvé 29 lingots en argent, ou ou alliage cuivreux datant d’environ 50 avant notre ère. De nombreux éléments qui auraient en dire encore un peu plus sur l’évolution du peuplement dans ce secteur.

A lire aussi :

En Sardaigne, nouvelle découverte de statues datant de l’âge du fer

Archéologie : une vaste base allemande mise au jour près de Caen

Archéologie : une vaste base allemande mise au jour près de Caen

En Corse, découverte d'une nécropole antique avec des corps inhumés dans des amphores

En Corse, découverte d’une nécropole antique avec des corps inhumés dans des amphores

Leave a Comment