>

Les abeilles peuvent détecter la Covid-19

Après un petit entraînement, nos abeilles domestiques peuvent être aussi efficaces qu’un test PCR pour identifier le SARS-CoV-2. Explications.

Pollinisation par les abeilles (Christels, )domaine public Pixnio

C’est une étude passionnée publiée par des scientifiques dans la revue « The Compagny of Biologists »
qui démontre que les abeilles domestiques (Apis mellifera) peuvent détecter certaines maladies humaines, dont la Covid-19. A conditions d’être entraînées à ce petit exercice.

« Une empreinte odorante »

L’explication est relativement simple, en tout cas sur le papier. Les scientifiques expliquent que toute infection et autre pathologie induit des changements physiologiques dans notre organisme. Par conséquent, les composés organiques volatils (COV) diffèrent entre les individus sains et les individus infectés. Ces COV constituant par conséquent une empreinte odorante qui dépend aussi de l’âge, du sexe, du régime alimentaire, du bagage génétique, des conditions métaboliques etc. Il s’agit donc d’une « signature » propre à chacun d’entre nous .

Le diagnostic des maladies

L’analyse de cette empreinte odorante donne ainsi une foule d’informations applicables sur l’état de santé des individus.
Or, l’actuelle pandémie de Covid-19, nécessite la mise en place de tests rapides pour poser un diagnostic fiable et mettre en œuvre des mesures rapides (mise en quarantaine de personnes et d’animaux infectés, soins particuliers, etc.).
D’où le recours aux animaux quand, dans certains pays, il n’y a pas de tests disponibles. On sait que des chiens ont été entraînés avec succès pour détecter les personnes infectées par le SARS-CoV-2.
De même, certains insectes ont des capacités olfactives très fortes. Certaines mouches peuvent détecter le cancer chez l’homme et les abeilles peuvent détecter la tuberculose.
Voilà que désormais ces mêmes abeilles peuvent distinguer des visons infectés par la Covid-19 des visons sains. Et cela grâce au développement des conditions de réflexes pavloviens. Les abeilles « sentent » le virus. On leur apprend à le reconnaître. Et les résultats sont étonnants : la fiabilité est de l’ordre de 92 % !
Ce qui permet aux scientifiques d’envisager d’appliquer ces « tests » des abeilles aux populations éloignées des centres de tests traditionnels.
En tout cas, l’étude des chercheurs néerlandais est porteuse d’espoirs sur l’évolution des diagnostics Covid. Mais pas que.

Leave a Comment