>

Le régime cétogène serait-il un “frein” au cancer colorectal ?

  • Actualités
  • Publié ,


    Conférence 2 min.


    D’après une nouvelle étude menée par des chercheurs américains, une molécule produite par le foie notamment lors de régimes cétogènes aurait un effet suppresseur de tumeurs, vis-à-vis du cancer colorectal.

    Ces conclusions ont été tirées par des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie. Ils ont découvert chez la souris que le suivi d’un régime cétogène pauvre en glucides et riche en graisses leur conférait une résistance particulière au développement et à la croissance des tumeurs colorectales.

    Six régimes différents

    Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont soumis les souris à six différents types de régime alimentaire, avec des ratios graisses/glucides variables. Ils ont ensuite été générés artificiellement, grâce à une technique chimique standard, des tumeurs colorectales chez ces cobayes.

    Résultats : les deux régimes les plus cétogènes, avec un rapport graisse/glucides de 90 %, à base de graisse de porc et d’huile de soja, prévenaient le développement de tumeurs colorectales chez la plupart des animaux soumis à ces régimes.

    Un effet réel thérapeutique

    En revanche, tous les animaux des autres régimes, y compris les régimes faibles en gras et riches en glucides, ont développé des tumeurs. Et le plus surprenant, c’est que lorsque les chercheurs ont commencé à faire suivre ces régimes aux souris après que les tumeurs colorectales ont commencé à se développer, les régimes ont montré un “effet thérapeutique” en ralentissant ainsi la croissance et la prolifération de la maladie.

    Pour Maayan Levy, professeur adjoint de microbiologie à Penn Medicine et co-auteur principal de l’étude, “nos résultats suspectés que cette molécule naturelle, le BHB, pourraient un jour devenir un élément standard des soins et de la prévention du cancer colorectal”.

    Consulter en ligne un oncologue

    Le BHB, futur traitement du cancer colorectal ?

    Interrogé sur la question, le Dr Laurent Schwartz, oncologue à l’AP-HP, n’est pas surpris des résultats. “On sait que le cancer est une maladie dont le fonctionnait avec des sucres. Le BHB peut venir corriger cela, c’est connu depuis très longtemps” explique l’oncologue, qui recommande à certains de ses patients de suivre un régime cétogène, qui”leur fait beaucoup de bien et qui est moins toxique que le sucre”.

    Le cancer colorectal est le 3e type de cancer le plus fréquent en France, avec 28 000 nouveaux cas environ chaque année. Ses facteurs favorisants sont la consommation d’alcool, l’obésité, la viande rouge et les régimes pauvres en fibres et riches en sucre.

    Leave a Comment