>

Variole du singe : symptômes, transmission, contagiosité… ce que vous devez savoir sur la maladie

l’essentiel
Un premier cas de variole du singe est confirmé en France chez un homme de 29 ans. Quels symptômes devez-vous alerter d’une contamination ? Ce virus est-il dangereux pour la santé de l’homme ? La Dépêche fait le point.

La France est à son tour touchée par la variole du singe. Un homme de 29 ans est contaminé en région parisienne, ont indiqué la Direction générale de la Santé et Santé publique France. Cet homme a été isolé à son domicile. Son état de santé n’est pas grave.

Les autorités de santé sont en train de recenser les personnes qui ont été en contact avec lui pour limiter la propagation du virus. Si la variole du singe est une maladie rare, originaire d’Afrique, la victime n’a jamais voyagé dans un pays où le virus circule.

Quels signes doivent alerter ?

La variole du singe – son nom officiel est l’orthopoxvirose simienne – se traduit par

  • de la fièvre souvent forte
  • des maux de tête
  • des courbatures
  • de la fatigue

Deux jours plus tard apparaît une éruption vésiculeuse : de petits décollements liquides de la peau qui contiennent du qui donne l’impression d’avoir une petite bulle posée sur la peau.

Ces bulles apparaissent généralement plutôt sur le visage, les paumes des mains et les plantes des pieds. Elles peuvent aussi toucher la bouche et la région génitale. Ensuite une croûte se forme et cicatrice. Lorsque les croûtes tombent, le patient n’est plus contagieux. Les démangeaisons sont réalisées.

Quel est le temps d’incubation ?

L’incubation de la maladie peut aller de cinq à vingt et un jours. La phase de fièvre dure entre un et trois jours. Une analyse en laboratoire est nécessaire pour diagnostiquer la maladie.

Comment se transmet le virus ?

La variole du singe se transmet à l’être humain à partir de plusieurs animaux sauvages, primates ou rongeurs. Elle est provoquée par un contact direct avec du sang, des liquides biologiques ou des lésions cutanées ou des muqueuses d’animaux infectés. La transmission entre humains se fait en général par les particules des gouttelettes respiratoires.

Est-elle contagieuse ?

Si la transmission entre humains passe par des gouttelettes respiratoires, il faut “un contact face à face prolongé”, indique l’OMS. La variole du singe est cependant peu contagieuse entre les hommes.

Faut-il s’isoler ?

La maladie est une infection à déclaration obligatoire. En cas d’apparition de symptômes, il faut contacter le Samu. Il est recommandé de s’isoler en attendant un avis médical et d’éviter les contacts avec les autres personnes.

La maladie est-elle grave ?

Si la variole du singe est rare, elle est en général bénigne. Elle peut être plus grave chez les enfants et les personnes immunodéprimées. Aucun décès n’a été signalé en Europe.

La guérison est-elle rapide ?

La guérison intervient au bout de deux à trois semaines.

Existe-t-il un vaccin ?

Il n’existe ni vaccin, ni médicament à l’heure actuelle contre le virus. Cependant, le vaccin contre la variole serait efficace à 85 %, indique l’institut Pasteur.

Leave a Comment