>

Bonne nouvelle, le petit-déjeuner gagne du terrain chez les collégiennes et collégiens

Réputé pour être le repas le plus important de la journée, le petit-déjeuner revient en force dans les habitudes des jeunes. Selon un sondage, 79 % d’entre eux consomment leur petit-déjeuner avant de partir en cours. Une bonne nouvelle.

On le disait mal aimé chez les jeunes. Signes de rébellion ou d’une vie trop rapide, l’image du toast avalé sur le chemin de l’école ne serait pas la réalité. En effet, 79 % des collégiennes et collégiens déjeunent avant de partir en cours, rapportent une étude Ifop* pour le collectif du Petit déjeuner à la française, en partenariat avec la Fondation d’entreprise Lactel. Le temps moyen serait de 12 minutes.

Au fil de l’adolescence, on notera une baisse du nombre de petits-déjeuners par semaine chez les filles, passant de 4,6 petits-déjeuners chez les 6e à 3,7 chez les 3e.

“Le petit-déjeuner apporte énergie et nutriments nécessaires pour bien démarrer la journée”, souligne dans un communiqué le collectif du petit déjeuner à la Française. Signe que les parents ne s’y trompent pas, ils sont à 89 % à le considérer comme un “repas indispensable”. Deux tiers d’entre eux estiment que c’est le repas le plus important de la journée.

Rééquilibrer le petit déjeuner

“Le petit-déjeuner doit couvrir, dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, au moins 25 % des besoins énergétiques quotidiens.”

Programme National Nutrition Santé.

Seules 34 % des adolescentes et adolescents consomment un petit-déjeuner complet, à savoir un produit céréalier, un produit laitier et un produit fruitier. 88 % des collégiens consomment un produit céréalier au petit-déjeuner, tels que de la brioche, des céréales ou du pain. Suivent les produits laitiers avec 68 % et les fruitiers avec 53 %.

Pour donner les bons réflexes aux collégiens dès le matin, le collectif du Petit déjeuner à la française propose de “renforcer l’éducation à l’alimentation » lors du parcours scolaire, de « Pérenniser, là où la situation l’exige, le dispositif des petits-déjeuners gratuits dans les écoles » et de « simplifier et améliorer l’accessibilité des programmes européens ‘Fruits & légumes à l’école’ et ‘Lait & produits laitiers à l’école’ ».

*Étude réalisée au mois de mars 2022 auprès d’un échantillon représentatif de 480 collégiens, répartis selon les niveaux de classe (permettant d’assurer une analyse sur 120 collégiens par niveau de classe).

(ETX Daily Up)

Leave a Comment