Covid-19 : l’application TousAntiCovid sert-elle encore à quelque chose ?

l’essentiel
Le 30 juillet dernier, le gouvernement prolongeait de six mois l’existence de l’application mobile TousAntiCovid, chargée de détecter autour de vous les personnes atteintes du Covid-19. Aujourd’hui, sert-elle encore à quelque chose ?

Elle est bien loin, l’époque du “pingdemic” tant redouté. Il y a tout juste un an, la France redoutait ce phénomène tout droit venu du Royaume-Uni, où l’application chargée de notifier les personnes atteintes du Covid avait provoqué une grande paralysie dans le pays. Jamais ce phénomène ne sera survenu dans l’Hexagone, et aujourd’hui, TousAntiCovid semble délaissé par la plupart d’entre nous.

Pourtant, le gouvernement a décidé de prolonger la durée de vie de l’application mobile chargée de lutter contre la propagation du Covid-19, jusqu’au 31 janvier 2023, peut-on lire dans le Journal Officiel.

A lire aussi :
TousAntiCovid va fournir une preuve de votre vaccin ou de votre test PCR : on vous explique comment ça va fonctionner

Pour les voyageurs, un outil pratique

Avec la levée de l’état d’urgence sanitaire le 1er août dernier, l’utilité de l’application de lutte contre le Covid-19 apparaît comme relativement marginale. À l’hôpital, finie l’habitude de scanner son passe sanitaire en tendant son smartphone, sur lequel TousAntiCovid figurait autrefois en bonne place sur votre écran d’accueil. Pourtant, l’application pourrait toujours s’avérer utile dans certains cas.

Tout d’abord, elle pourrait vous être nécessaire si vous voyagez. Sachez que TousAntiCovid regroupe toujours vos différents carnets vaccinaux, qui pourraient vous être demandés si vous venez à vous rendre à l’étranger. C’est par exemple le cas à Malte, au Maroc ou encore aux États-Unis, où il vous faudra présenter un pass vaccinal valide pour passer la douane.

L’application de lutte contre le Covid-19 peut également vous servir si vous recherchez un centre de vaccination, afin de recevoir votre troisième ou quatrième dose de sérum. TousAntiCovid vous permet également de définir si vous êtes habilité à ces rappels, et à partir de quand.

A lire aussi :
Le smartphone, outil privilégié pour consulter les sites et services de santé en ligne, TousAntiCovid et Doctolib en tête

Une utilité “marginale” estime la CNIL

Dans un avis rendu le 5 août 2022, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a pointé un intérêt limité pour les fonctionnalités de l’application TousAntiCovid dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. “La prolongation de la fonctionnalité de suivi de contact par Bluetooth est justifiée, en dépit de son utilité marginale” estime tout de même la commission.

La CNIL estime également que “la prolongation de la fonction de cahier de rappel numérique n’est pas justifiée puisque le gouvernement”, parce que son “utilisation limitée n’a pas permis d’en tirer les conclusions nécessaires quant à son utilité sanitaire” . À vous donc de déterminer si oui ou non TousAntiCovid pourra vous servir dans les prochains mois en cas de nouvel assaut du Covid-19.

Leave a Comment