trois membres d’une même famille infectée dans un camping du Var

Ces trois personnes ont été contaminées par la variole du singe avant leur arrivée. Les risques sanitaires pour les autres occupants de l’établissement sont cependant peu élevés.

Trois cas de variole du singe ont été signalés au sein d’une famille en vacance dans un camping du Var (Provence-Alpes-Côte d’Azur), a indiqué l’Agence régionale de santé (ARS), dans un communiqué. “Il s’agit d’une contamination intrafamiliale préalable à l’arrivée de ces personnes sur le camping”a ajouté l’organisme de santé avant de préciser que la famille avait été « Isolé et avait quitté les lieux ». Leur état de santé n’inspire pas “d’inquiétudes”.

Peu de risques pour les occupants du camping

L’ARS a également démontré que « l’isolement ou la vaccination des personnels et des résidents du camping » n’était pas “justifiée”. La famille n’a en effet pas eu de « contact étroit et prolongé » avec d’autres vacanciers ou des membres du staff. Ils ont toutefois utilisé les installations du camping, comme les sanitaires et les douches, mais le risque de transmission via les surfaces “est très faible”. L’ARS ajoute, en outre, que les locaux sont régulièrement nettoyés.

Les campeurs sont toutefois invités à surveiller leur état de santé dans les prochains jours et les mesures d’hygiène ont été renforcées au sein de l’établissement. L’ARS leur conseille de consulter un médecin en cas d’apparition de symptômes évocateurs comme de la fièvre, des maux de tête, des ganglions, des douleurs musculaires ou encore une éruption cutanée.

À VOIR AUSSI – Variole du singe : Sandrine Rousseau demande qu’Aurélien Pradié soit sanctionné pour «homophobie»

Pour rappel, le virus peut être transmis par «contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses buccales, génitales ou conjonctivales d’une personne infectée», «contact indirect par le partage de linge, d’ustensiles de toilettes ou de matériel d’injection»ou encore par «des gouttelettes respiratoires lors d’un contact direct et prolongé avec la personne infectée, en face-à-face». En France, 2601 cas de variole du singe ont été examinés jusqu’à mardi, selon le bilan de Santé publique France (SpF) publié mercredi. Tous sont des hommes adultes, à l’exception de 23 femmes et de 2 enfants, précisez l’agence sanitaire.

.

Leave a Comment