Des scientifiques affirment avoir trouvé la technique infaillible pour endormir un bébé qui pleure

Même si les résultats n’impliquent que les mères, la technique est valable pour toute personne voulant “apporter une solution immédiate aux pleurs du nourrisson”.

Endormir un bébé qui pleure ne sera bientôt plus un calvaire. Dans une étude publiée dans la revue Current Biology, ce mardi 13 septembre, des scientifiques italo-japonais ont détaillé une procédure imparable pour calmer et endormir votre nouveau-né.

Même si les résultats n’impliquent que les mères, la technique est valable pour toute personne voulant “apporter une solution immédiate aux pleurs du nourrisson”.

Quelle est la technique ?

L’équipe du professeur Kuroda préconise de marcher pendant cinq minutes avec le nourrisson en pleurs, puis de s’asseoir pendant cinq à huit minutes, en tenant le bébé, avant de le reposer dans son berceau. Pour une tenue sûre, les personnes doivent tenir le corps du nourrisson et soutenir la tête de ce dernier.

La marche de cinq minutes doit se faire sur un passage plat et dégagé et à un rythme régulier, de préférence sans arrêts ni virages brusques. Cette méthode réduit fortement les pleurs, favorise le sommeil, et propose un protocole comportemental, selon les scientifiques. Grâce à cette technique, les bébés calquent leur rythme cardiaque sur la personne qui les porte, ce qui a comme conséquence de les bercer.

Les huit minutes en étant assis avec le bébé sont primordiales. Le déposer directement dans son lit a entraîné, chez un tiers des nourrissons, de nouveaux pleurs dans les 20 secondes.

La marche de cinq minutes doit se faire sur un passage plat et dégagé et à un rythme régulier.
biologie actuelle

Des observations d’abord réalisées sur des mammifères

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont servis de précédentes observations faites sur des mammifères altriciaux, ou nidicoles, c’est-à-dire dont les petits naissent incapables de se déplacer et de se nourrir seuls (comme le chien, la souris ou encore le singe).

“En tant que mère de quatre enfants, j’ai été très surprise de voir ce résultat. Je pensais que le réveil des bébés pendant le coucher était lié à la façon dont ils étaient mis sur le lit, comme leur posture, ou la douceur du”, explique Kumi Kuroda, qui a dirigé ces travaux.

“Environ 20 à 30 % des nourrissons pleurent excessivement et présentent des troubles du sommeil sans raison apparente, ce qui provoque un stress parental et peut même envisager des actes impulsifs de maltraitance dans un petit nombre de cas”, pointe la chercheuse.

Leave a Comment