>

Comment choisir son vin quand on n’y connaît (presque) rien ?

Le rayon vins des supermarchés vous plonge dans des méandres d’indécision et votre caviste vous stresse tant il semble parler une langue inconnue ? Pierre Herbert, organisateur de dégustations de vins en France et à l’étranger, est là pour vous aider à vous repérer.

Tout d’abord, “ce n’est pas demandé si intéressant que ça” d’aller en grandes surfaces pour trouver des vins à des prix qui vous semblent plus abordables que chez un caviste. “Vous voyez, c’est pareil que pour les livres, on préfère quand ils sont achetés dans les librairies indépendantes que sur certaines plateformes en ligne”, résume le co-auteur du Vin en un coup d’oeil avec Catherine Gerbaud dans Nous Voilà Bien !

Les millésimes les plus recherchés partout en France sont les 2019 et les 2018. “On a parlé de trilogie du 18-19-20 sur Bordeaux par exemple”, détaille l’organisateur de dégustation de vins en France et à l’étranger. Il parle aussi de “millésimes assez magiques”, comme 2017 pour les vins blancs en Bourgogne, 2014 en Bourgogne, toujours pour les vins blancs . Et “2015, un peu partout en France pour rouge et blanc, c’est une année extraordinaire”. En revanche, 2013 en Bordeaux est à éviter.

Les signes d’une mauvaise bouteille à repérer

Si vous vous retrouvez devant un rayon de vins, “vous n’avez pas des choses qui vont vous dire si c’est un bon vin. Je dirais qu’il y a peut-être plus d’indices qui peuvent vous dire que c c’est a priori un vin dont il faut se méfier”, rencontré en garde Pierre Herbert. Ainsi, évitez les vins avec “des étiquettes un peu trop tape-à-l’œil” ou “des mentions qui peuvent être préoccupantes comme un vin issu de différents pays de la Communauté Européenne, des choses comme ça”, précise-t-il.

Quand vous essayez d’avoir des vins d’appellation d’origine contrôlée, “ce n’est pas pourquoi un gage de qualité, mais c’est quand même un gage de respect d’un cahier des charges”, assure Pierre Herbert. Pour choisir un bon vin, il faut aussi s’assurer qu’il ya eu une mise en bouteille au domaine.

Le prix du vin est-il un indicateur de qualité ?

“Quand vous trouvez des vins à 3, 4 ou même 5 euros, je trouve que c’est quand même compliqué d’avoir des vins de qualité parce qu’à mon avis, ça veut dire beaucoup de mécanisation, beaucoup de choses comme ça (et non un travail de vigneron, ndlr). un vin à 20 euros peut être décevant”, note le co-auteur du Vin en un coup d’œil. “En tout cas, je dirais sur des petits vins où vous pouvez vous faire plaisir, visez quand même au moins dix euros de budget”, terminé-il. Enfin, n’hésitez pas à demander conseil aux cavistes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien

.

Leave a Comment