Charles III : ce sujet tabou dont il n’a jamais parlé en public

La famille anglaise est connue pour sa discrétion sur les sujets sensibles et personnels. Si parfois, certains membres se confient un peu, il y a un sujet que le roi Charles III n’a jamais évoqué en public et dont il ne parlera probablement jamais.

Les funérailles de la reine Elizabeth II, et notamment les moments où la famille royale marchait derrière son cercueil, ont rappelé des souvenirs à tous les Anglais. Vingt-cinq ans plus tôt, l’Angleterre enterrait la princesse Diana, décédée dans un accident de voiture à Paris le 31 août. Si avec le temps, le prince William et le prince Harry ont parfois parlé de cet événement traumatisant pour eux, notamment de leur ressentiment quand ils ont marché derrière le cortège funèbre transportant leur mère, il en est un qui n’a jamais été décrit de ce moment en public : le désormais roi Charles III.

Dans son livre Charles III, roi d’Angleterre sorti aux éditions de l’Archipel en mars 2021 et mis à jour depuis son accession au trône, l’auteur, Michel Faure, revient sur la façon dont le fils aîné de la reine Elizabeth II a vécu ce moment difficile : « Revoir les images du cortège funèbre de Diana permet de réaliser combien ses deux garçons étaient encore des enfants. »

Un sujet qu’il n’aborde jamais

L’auteur poursuit alors : « William, qui a quinze ans, marche de façon mécanique, la tête baissée et les yeux dans le vague. Le petit Harry, douze ans, la tête penchée lui aussi, vêtu d’un costume un peu trop grand pour lui, semble refuser de regarder ce qui l’entoure (…) »avant d’ajouter : « Son père Charles, tout au long de ce chemin entre Kensington et l’abbaye de Westminster, observe d’un œil inquiet ses deux enfants murés dans leur chagrin. »

La question à ce moment-là est aussi de savoir ce que lui pense et là, personne ne le sait vraiment. Pourquoi ? Parce que le roi Charles III n’en a jamais parlé, comme le confirme Michel Faure : « Jamais, il n’a parlé de Diana en public depuis la mort de celle-ci. Sans doute ressent-il des sentiments mêlés, libération et nostalgie, regrets et relâchement. Le divorce, cependant, leur avait fait le plus grand bien », explique-t-il. Il ajoute même que leur relation était bien meilleure au moment de sa mort : « Diana et lui entretenaient une relation devenue assez amicale quand ils se rencontraient dans le cadre de la garde partagée des enfants. » Après le décès de Diana, Charles, alors prince de Galles, s’est occupé de ses fils qui étaient sa priorité numéro une.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • suivre plus de stars

Leave a Comment