Rappel de sachets de haricots verts au mauvais goût, contenant des traces d’hydrocarbures

Cinq références surgelées sont en cause. Pour certaines, elles sont vendues depuis le début de l’année dans les magasins de la France entière.

Attention si vous avez acheté récemment un sachet surgelé de haricots verts, plusieurs références font l’objet d’un rappel massif, signalé par le site Rappel-conso. Le premier concerne un paquet d’un kilogramme de «haricots verts très fins» de la marque Casino. Vendue depuis le 08 juillet dans la France entière, la référence a été retirée de la vente le mardi 8 novembre.

Si «le produit présente un risque de mauvais goût», il peut aussi contenir d’«autres contaminants chimiques». La plateforme conseille de vérifier le code-barres du lot en question qui est l’EAN 3222471397282. Rappel-conso recommande ainsi de «ne plus le consommer» et de «rapporteur le produit au point vente» pour obtenir un remboursement. À noter que vous avez jusqu’au mercredi 23 novembre pour le réclamer.

D’autres références apparaissent également sur la plateforme comme ces «haricots verts très fins» d’1,2 kilogramme de la marque Tous les Jours. Ce produit, vendu depuis le 29 juillet dans les réseaux de distribution Casino, présente les mêmes problèmes que le lot précédent. La limite de remboursement est également fixée au mercredi 23 novembre pour tous les sachets à la référence EAN 3700311821796. Un signalement similaire concerne les haricots de la marque Thiriet, reçus depuis le 11 janvier. Ils portent la référence EAN 3292590829315 et vous avez jusqu’au mercredi 30 novembre pour les ramener au point de vente et obtenir un remboursement.

Des risques potentiels plus tombes

Certains haricots verts s’avèrent plus dangereux que d’autres comme ceux de la marque Top Budget, vendus depuis le début de l’année dans les magasins Intermarché. Ces sachets d’un kilogramme présentent un «risque d’odeur et/ou de goût chimique […] suite à une non-conformité sur l’appareil de récolte». Vous avez jusqu’au jeudi 24 novembre pour ramener le produit au point de vente et pour obtenir un remboursement.

Enfin, le cinquième sachet est le plus inquiétant. De la marque «Notre-Jardin», il est commercialisé depuis le 23 mai dans les magasins Leclerc et présente «un risque potentiel de traces d’hydrocarbures lié à l’équipement de récolte, qui s’accompagne [normalement] d’une odeur anormale caractéristique». Deux lots sont concernés mais tous deux portent le code-barres EAN 3564700005668. «Seuls les produits portant le code additionnel 08 à la suite du code-barres sont concernés par le rappel», mentionne Rappel-conso. La date de remboursement est quant à elle allongée par rapport aux lots précédents, jusqu’au lundi 9 janvier 2023.

.

Leave a Comment