Recette gagnante pour petits difficiles

À la table de notre journaliste, le risotto aux crevettes transforme les sourires en moues boudeuses. Le poulet rôti provoque des grimaces dédaigneuses. Même la pizza a récemment décelé des récriminations lors de l’anniversaire de l’aînée. Cuisiner pour les petits est parfois tout sauf un jeu d’enfants.

Publié hier à 11h00

Véronique Larocque

Véronique Larocque
La Presse

Cet automne, quelques livres de recettes viennent à la rescousse des parents. Au menu : des plats qui plairont aux jeunes palais ou qu’ils pourraient cuisiner par eux-mêmes (avec un peu d’aide). Quel est le secret pour qu’une recette charme les enfants difficiles ? La Presse un conseil demandé aux auteurs de ces livres.

Variez les textures

Lorsque le chef Jens Ruoff était jeune, ses parents lui servaient parfois des choux de Bruxelles simplement blanchis. « Pour moi, c’était la pire des choses. C’est la façon la plus terrifiante de manger un chou de Bruxelles. Il est mou, pas assaisonné », raconte le copropriétaire du très couru restaurant montréalais Butterblume. Selon lui, quand on est petit, « les textures jouent un rôle énorme » dans l’appréciation (ou non !) d’un plat.


PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le chef Jens Ruoff

Dans sa série de livres de recettes exécutées aux cuistots âgés de 5 à 8 ans MiniMiniMenu, le chef accorde une grande importance à cet élément. Oubliez les brocolis cuits à la vapeur que, comme les choux de Bruxelles, les enfants ont parfois en horreur. Ceux de son tome offerts aux pique-niques sont « bronzés » et accompagnés d’une sauce. « Tout ce qui est croustillant, torréfié, caramélisé, c’est plus goûteux », indique celui qui s’est notamment inspiré des préférences de sa fille Agathe, 8 ans, pour écrire avec sa conjointe, Elizabeth Delage, et son amie Jeanne Joly trois livres de recettes dans lesquelles les adultes ne sont que les assistants des chefs.

Misez sur la simplicité

« Quand je sers un plat à mon fils, ça doit être très simple. Pas trop de garnitures sur le dessus. Pas une grosse portion », indique Joanna Fox.


PHOTO DOMINIQUE LAFOND, ÉDITIONS FOURNIE PAR KO

Joanna Fox et son fils

C’est avec ces éléments en tête que cette passionnée de cuisine a travaillé le visuel de son premier livre de recettes, Les p’tits critiques, avec la photographe Dominique Lafond. Aucun assemblage compliqué parmi les mets proposés dans cet ouvrage qui regroupe les recettes gagnantes auprès de la progéniture (ou de l’entourage) de 80 chefs canadiens. D’ailleurs, consolez-vous : même leurs enfants boudent parfois devant leur assiette, garantit celle qui est aussi rédactrice en chef adjointe d’ELLE Canada.

Ajoutez un peu de magie aux plats

« Pour jouer les petits difficiles, il faut utiliser quelques trucs. […] Mettre un peu de magie dans leurs vies », croit Caroline Savard, autrice des livres Recettes parfaites pour enfants un peu (beaucoup) difficiles et du tout récent Desserts « Wow » — 75 recettes trop le fun à cuisiner avec les enfants.


PHOTO FOURNIE PAR PRATICO ÉDITION

Caroline Savard

Des ajouts tout simples peuvent transformer une collation banale en délice, affirmer la mère de trois jeunes âgés de 9 à 15 ans. Par exemple, elle saupoudre parfois quelques confettis de bonbons dans le yogourt de sa fille, ce qui le rend tout à coup « spécial ». « Ça fait sa journée », indique celle qui transmet ses recettes et ses conseils de parents depuis huit ans sur le site wooloo.ca.

Donner un nom rigolo à un mets change aussi la perception que l’enfant a de celui-ci. Dans Les p’tits critiques, on trouve notamment le « risotto de l’incroyable Hulk », de la cheffe Dyan Solomon. De quoi faire plaisir à n’importe quel superhéros en devenir. Modifier la forme d’un aliment peut également amadouer les gourmets capricieux.

Je suis une adepte des moules en silicone. J’ai une collection assez impressionnante. Si on cuit une recette de muffin super santé dans un moule à beignes […]il vient de prendre une autre dimension.

Caroline Savard, autrice de livres de recettes

Dosez la nouveauté

Joanna Fox a remarqué que son fils de 6 ans acceptait plus facilement de goûter à un nouveau plat s’il était accompagné d’un aliment qu’il apprécie déjà. De son côté, Caroline Savard a constaté que lorsqu’un mets ressemble à un autre adoré, le jeune sera plus susceptible de vouloir l’essayer. Un exemple ? Des carottes ou du navet en forme de frites. « Ça a l’air d’une frite normale, donc ça rappelle aux enfants un souvenir positif. »

Elle affirme aussi que mélanger deux plats qui ne semblent pas aller ensemble amuser les petits. « Par exemple, dans mon premier livre, j’ai fait un sundae-déjeuner. »

Invitez les enfants dans la cuisine

Faire participer sa progéniture au choix et à la préparation des repas est la meilleure façon d’intéresser les enfants à ce qui se trouve dans leur assiette, pense les trois auteurs interviewés. « Je crois que les enfants doivent être impliqués dans la cuisine pour qu’on puisse leur transmettre une certaine passion ou, du moins, un certain intérêt. […] Il voit ainsi que ça peut être une activité plaisante. Ça peut être le plaisir de cuisiner et de profiter du résultat de toute la famille ensemble », croit le chef Jens Ruoff.

Les enfants de votre entourage ne semblent pas vouloir mettre la main à la pâte ? Commencer par les desserts, suggère Caroline Savard. « Ce sont les recettes les plus faciles pour attirer un enfant dans une cuisine », avance celle qui parle d’expérience. À la maison, si elle sort le batteur sur socle, elle ne reste jamais seule très longtemps derrière le comptoir.

Baissez vos attentes

Avouons toutefois une chose : quand un petit est en cuisine, les dommages ne sont jamais bien loin. « Attends-toi à ce que ce soit le bordel, conseille Caroline Savard, en rigolant. Mais plus on commence jeune à les faire cuisiner, plus ils vont se débrouiller facilement plus tard. » Lorsqu’elle avait 2 ans, sa fille adorait d’ailleurs casser les œufs.

« Je trouve que la cuisine, c’est magnifique pour rassembler les familles, pour passer du temps ensemble quand justement, on n’en a pas de temps. C’est un deux pour un. Tu fais quelque chose qui est utile […] et tu passes du temps de qualité avec ton enfant », poursuit-elle. Ne reste plus qu’à planifier la journée popotte avant de faire le ménage de la maison…

Pappardelles au pesto de Chuck Hughes


PHOTO DOMINIQUE LAFOND, ÉDITIONS FOURNIE PAR KO

Chuck Hughes, ses fils et les pappardelles au pesto

Pendant un certain temps, les fils de Chuck Hughes ne mangeaient que ses pâtes au pesto, raconte Joanna Fox, autrice du livre Les p’tits critiquesqui regroupe les recettes que 80 chefs canadiens cuisinent pour leurs enfants ou ceux de leur entourage.

Temps de préparation : 30 minutes + 30 minutes de repos ou toute une nuit
Temps de cuisson : 5 minutes
Rendu : de 4 à 6 portions

Ingrédients pour les pâtes

  • 300 g (2 tasses) de farine tout usage
  • 1 ch. à thé de sel de mer fin
  • 4 œufs
  • 1 jaune d’oeuf
  • 3 ch. à soupe d’huile d’olive

Ingrédients pour le pesto

  • 150 g (5 tasses) de feuilles de basilic frais
  • 30 g (1 tasse) de feuilles de céleri
  • 3 gousses d’ail
  • 70 g (1 tasse) de grana padano rapé, et plus pour servir
  • 500 ml (2 tasses) d’huile d’olive
  • 1/2 c. au thé de sel de mer
  • Poivre, au goût
  • Zeste de citron, au goût

Préparation des pâtes

  • 1. Dans un bol moyen, mélanger la farine et le sel. Transférer sur un plan de travail propre et faire un puits au centre de la farine. Verser les œufs, le jaune d’œuf et l’huile dans le puits au centre et mélanger à l’aide d’une fourchette jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Pétrir 5 minutes. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et la laisser reposer 30 minutes ou jusqu’au lendemain au réfrigérateur.
  • 2. Laisser revenir la pâte à température ambiante 20 minutes avant de l’abaisser. La déposer sur un plan de travail légèrement fariné. À l’aide d’un laminoir, amincir la pâte jusqu’à environ l’épaisseur d’une feuille de papier. Procéder en plusieurs fois. Rouler les feuilles de pâte, couper les rouleaux finaux pour égaliser, puis couper les rouleaux en tranches uniformes de manière à obtenir des nouilles de 2,5 cm (1 po) de largeur.
  • 3. Porter à ébullition une grande casserole d’eau salée. Cuire les nouilles dans l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient al dente, soit de 3 à 4 minutes. Égoutter en réservant 125 ml (1/2 tasse) de l’eau de cuisson.

Préparation du pesto

  • 4. Mettre tous les ingrédients dans le récipient d’un robot culinaire et mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture très lisse.
  • 5. Transvider le pesto dans une grande casserole sur feu moyen. Ajouter les pâtes et mélanger pour bien les enrober, en incorporant de l’eau de cuisson réservée, 1 c. à soupe à la fois, pour éclaircir la sauce. Servir avec du grana padano fraîchement râpé.

Remarque : vous pouvez utiliser des nouilles sèches pour cette recette.

Les p'tits critiques

Les p’tits critiques

KO Éditions

272 pages

Boulettes surprises porc et feta


PHOTO ELIZABETH DELAGE, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS CARDINAL

Boulettes surprises porc et feta

Parmi les recettes qui ont la côte dans la famille du chef Jens Ruoff, on compte ces boulettes de porc et de bœuf qui contiennent un morceau de feta. « Un trésor salé dans chaque bouchée », peut-on lire dans MiniMiniMenu Je cuisine le souper ! Destinée aux enfants de 5 ans et plus, cette série de livres est parfaite pour outiller les apprentis cuistots grâce à ses étapes de préparation illustrées et ses vidéos de conseils accessibles en balayant différents codes QR.

Ingrédients

  • 3 tasses de mie de pain frais, coupées en cubes
  • 1/2 tasse de lait
  • 1 livre de porc haché mi-maigre
  • 1 livre de bœuf haché mi-maigre
  • 3 œufs
  • 1 ch. à soupe de sel
  • 1/4 déc. au thé de muscade
  • Environ 20 cubes de fromage feta de 1 cm x 1 cm (la grosseur d’un dé à jouer)

Préparation

  • 1. Préchauffer le four à 400 oF (200 oC).
  • 2. Dans un petit bol, fais tremper la mie de pain dans le lait quelques minutes, le temps d’écouter ta chanson préférée.
  • 3. Dans un grand bol, mélange tous les ingrédients avec tes mains, sauf le fromage.
  • 4. Forme des boulettes une à une à l’aide d’une cuillère à crème glacée. Insère un morceau de fromage au centre. Referme bien chaque boule avec de la viande pour cacher le fromage et déposer-la sur la plaque recouverte de papier parchemin.
  • 5. Quand toutes tes boulettes farcies sont sur la plaque, demande à ton assistant-chef (un adulte) de les mettre au four de 12 à 15 minutes. Retourne-les avec une pince après 8 à 10 minutes de cuisson. Sers les boulettes avec ton légume préféré ou une sauce tomate simple.
MiniMiniMenu – Je cuisine le souper !

MiniMiniMenu – Je cuisine le souper !

Éditions Cardinal

36pages

Boules de pâte à gâteau et petits bonbons


PHOTO FOURNIE PAR PRATICO ÉDITION

Boules de pâte à gâteau et petits bonbons

Simple à préparer, ce dessert petit format se glisse bien dans la boîte à lunch, fait remarquer Caroline Savard dans son très coloré livre Desserts « Waouh » ! — 75 recettes trop le fun à cuisiner avec les enfants.

Préparation : 5 minutes
Réfrigération : 1 heure
Rendement : 15 boules

Ingrédients

  • 250 ml (1 tasse) de flocons d’avoine à cuisson rapide
  • 160 ml (2/3 de tasse) de pois chiches, rincés et égouttés
  • 45 ml (3 tasses à soupe) de sirop d’érable
  • 45 ml (3 c. à soupe) de beurre de tournesol ou d’autre beurre de graines
  • 7,5 ml (1/2 tasse à soupe) d’extrait de vanille
  • 60 ml (1/4 de tasse) de mini-bonbons décoratifs

Préparation

  • 1. Dans le contenant du robot culinaire, déposer tous les ingrédients, à l’exception des mini-bonbons. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une préparation homogène.
  • 2. Façonner 15 boules en utilisant environ 15 ml (1 c. à soupe) de préparation pour chacune d’elles.
  • 3. Dans un bol, déposez les mini-bonbons. Rouler les boules dans les bonbons.
  • 4. Déposer les boules sur une plaque tapissée de papier parchemin. Réfrigérer 1 heure, ou jusqu’au moment de servir.
Desserts « Waouh » !  – 75 recettes trop le fun à cuisiner avec les enfants

Desserts « Waouh » ! 75 recettes trop le fun à cuisiner avec les enfants

Pratico Édition

184pages

Leave a Comment