Qu’est-ce qu’on mange ? | Des recettes pour se réchauffer

Juste avant le week-end, tous les lecteurs qui cuisinent se posent cette question sempiternelle : qu’est-ce qu’on va manger ? Afin de vous inspirer, La Presse vous suggère quelques propositions de recettes de saison qui vous donneront l’eau à la bouche.


Petit creux : polpettines

La mode est aux boulettes. Il faut savoir que, en Italie, elles ont été, et de plusieurs siècles, la consommation des pâtes. Voici une variante tout droit sortie de la cuisine de la famille De Marchi.

Ingrédients

  • 500 g de veau haché
  • 1 jaune d’oeuf
  • 200 g de ricotta bien fraîche
  • 1/2 pomme de terre pelée, cuite et passée au presse-purée
  • 1 gousse d’ail écrasée et hachée
  • Environ 1 ch. à thé de romarin et de sauge finement hachés
  • Sel et poivre
  • Un peu de chapelure

Préparation

  • Mettez la viande dans un bol et mélangez les ingrédients un à un en mélangeant bien avec les doigts. Si vous utilisez le robot, vous essayez une purée de viande sans texture, on recommande donc de l’éviter.
  • Formez de petites boulettes et faites rissoler à l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient bien cuites.
  • Ajoutez la sauce tomate sur les boulettes et laissez cuire quelques minutes avant de servir tel quel, sans pâtes.

Publié sur lapresse.ca le 3 juillet 2010.

Vite fait bien fait : potage de petits pois, haricots blancs et menthe


PHOTO FOURNIE PAR SOPHIE DUCHARME

Potage de petits pois, haricots blancs et menthe

À la maison, ce potage est toujours un succès, chez les grands comme chez les petits. Les pois et la menthe, c’est un mélange gagnant. Avec les haricots blancs, cette recette devient un excellent repas, en plus d’être ultrarapide à préparer pour les soirs pressés.

Ingrédients

  • 1 gros oignon haché grossièrement
  • 2 tasses de pois verts congelés
  • 5 tasses de bouillon de légumes
  • 2/3 de tasse de lait de coco
  • 1 boîte de haricots blancs de 540 ml, rincés et égouttés
  • Le jus et le zeste de 1 citron vert
  • 1/4 de tasse de menthe fraîche
  • 1/4 de tasse de coriandre fraîche
  • Huile d’olive, pour la cuisson et pour servir
  • Tranches de citron ou de lime, pour servir (facultatif)
  • Oignon vert ciselé, pour servir (facultatif)
  • sel, poivre

Préparation

  • 1. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon dans l’huile. Ajouter tous les ingrédients, sauf les fines herbes. Porter à ébullition, montrer le feu et couvrir. Laisser mijoter une quinzaine de minutes. Ajouter les fines herbes et bien assaisonner.
  • 2. Dans le réduire, réduire la soupe en purée lisse. Servir avec un quartier de lime ou de citron, un filet d’huile d’olive et de l’oignon vert ciselé.

Source : recette de Sophie Ducharme.

Publié dans La Presse+ le 2 février 2017.

Appelez-moi chef ! : ragoût de légumes racines et gremolata


PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Ragoût de légumes racines et gremolata

Ce plat peut être réalisé avec des cubes de bœuf, de porc ou de veau. Et si le budget est serré ou si vous n’aimez pas de grosses rations de viande, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande quantité de viande comme dans les ragoûts traditionnels. On met plus sur les légumes racines, qui sont très parfumés, et donc le goût sera très rehaussé par la gremolata. Enfin, les restes de cette recette sont vraiment excellents sur des pâtes, ce qui fait un repas de plus.

Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 500 g de cubes de viande (bœuf, porc ou veau)
  • Une demi-bouteille de vin rouge
  • 950 ml de bouillon de légumes
  • Sauge
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1 oignon haché
  • Un peu de beurre ou d’huile
  • 4 carottes coupées en rondelles
  • 2 panais coupés en rondelles
  • 1 nave coupé en gros dés
  • Une dizaine de petites pommes de terre grelots coupées en deux

Ingrédients pour la gremolata

  • Zeste d’un citron
  • Romarin (ou une autre fine herbe que vous aimez)
  • 2 gousses d’ail

Préparation

  • 1. Préchauffer le four à 350 °F (175 °C).
  • 2. Dans une grande cocotte, qui ira au four ensuite, laisser tomber sept ou huit feuilles de sauge dans un peu de beurre fondu.
  • 3. Faire suivre ensuite l’ail et l’oignon.
  • 4. Ajouter les cubes de viande et colorer leur surface.
  • 5. Ajoutez tous les légumes coupés. Incorporer le vin et le bouillon (il doit y en avoir en quantité suffisante pour recouvrir la viande et les légumes), et une cuillère à soupe pleine de pâte de tomate.
  • 6. Porter à ébullition.
  • 7. Couvrir et mettre la cocotte au four.
  • 8. Laisser braiser doucement pendant 3 heures, sans remuer. Le plat est prêt lorsque le liquide a la consistance d’une sauce légère.

Préparation de la gremolata

  • 9. Hacher ensemble le zeste d’un citron, le romarin et deux ou trois gousses d’ail, ce qui fera la gremolata.
  • 10. Au moment de servir, saupoudrer la gremolata sur le ragoût (autant que vous voudrez, selon votre goût).

Publié sur lapresse.ca le 30 mai 2020.

Plaisir coupable : moelleux chocolat-noisettes


PHOTO TIRÉE DE RICARDOCUISINE.COM

Moelleux chocolat-noisettes

Même les diabétiques pourraient se régaler de cet onctueux dessert au chocolat, car il contient très peu de glucides.

Glucides par portion : 13 g

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 12 min

Rendu : 6

Ingrédients

  • 60 ml (1/4 tasse) de noisettes, concassées
  • 170 g (6 oz) de chocolat noir à 85 % cacao, haché grossièrement
  • 125 ml (1/2 tasse) de beurre non salé, coupé en cubes
  • 15 ml (1 c. à soupe) de liqueur de noisettes (facultatif)
  • 3 œufs, tempérés
  • 125 ml (1/2 tasse) de sucre
  • 60 ml (1/4 tasse) de farine tout usage non blanchie

Préparation

  • 1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 200 °C (400 °F).
  • 2. Beurrer généreusement six ramequins d’une contenance d’environ 125 ml (1/2 tasse) et parsemer de noisettes en les pressant bien dans le beurre. Réserver.
  • 3. Au bain-marie, fondre le chocolat et le beurre. Ajouter la liqueur de noisette si désirée. Réserver.
  • 4. Entre-temps, dans un bol, fouetter les œufs et le sucre au batteur électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse, double de volume et fasse un ruban en retombant du fouet, soit environ 6 minutes. À basse vitesse, incorporant le mélange de chocolat fondu. Ajouter la farine et fouetter environ 1 minute.
  • 5. Répartir le mélange dans les ramequins et les déposer sur une plaque de cuisson. Cuire au four environ 10 à 12 minutes selon la puissance de votre four. Renverser immédiatement chaque ramequin dans une assiette et démouler. Le centre du gâteau devrait être coulant.
  • 6. Le mélange à gâteau se conserve au réfrigérateur de deux à trois jours. Cependant, le temps de cuisson pour un mélange qui sort directement du réfrigérateur sera d’environ 15 minutes au lieu de 12 minutes.

Noter

Voilà un dessert irrésistible, que vous soyez diabétique ou non. Ces petits gâteaux proposent très peu de farine et de sucre, deux sources de glucides. Aussi, en proposant un chocolat de qualité à teneur élevée en cacao, vous limitez le sucre. Difficile à croire, mais une portion contient moins de glucides qu’une tranche de pain… Enfin, les noisettes apportent une valeur ajoutée grâce à leurs fibres et à leurs protéines. Qui a dit que les délices n’étaient pas permis ?

Publié sur lapresse.ca le 11 juin 2009.

Santé ! : chocolat chaud aux baies de Genièvre et au scotch


PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Chocolat chaud aux baies de Genièvre et au scotch

Pour que le chocolat chaud soit moins riche, il est possible de couper la crème 35 % et de réajuster la quantité de lait. Mais il est impératif d’utiliser des pastilles de chocolat de bonne qualité, plutôt que du cacao en poudre, qui vont donner toute l’onctuosité, l’épaisseur, à la boisson. C’est le chocolat de la marque Valrhona qui a été utilisé dans cette recette. Au moment de servir, Catherine a saupoudré des meringues au grué de cacao concassées sur le chocolat chaud, afin d’imiter la traditionnelle guimauve. Elle suggère de plonger une branche de sapin dans la tasse, si le décor le permet.

Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 125 ml de lait
  • 125 ml de crème 35 %
  • 150 g de pastilles de chocolat (70 % de cacao et plus)
  • 6 baies de genièvre, écrasées au mortier
  • 2 onces de scotch
  • Éclats de meringues au grué de cacao, facultatif

Préparation

  • Chauffer le lait et la crème jusqu’à ébullition.
  • Ajouter les épices.
  • Retirer du feu et laisser reposer 15 minutes.
  • Verser l’infusion sur les pastilles de chocolat.
  • Remettre sur le feu.
  • Fouetter doucement pour faire fondre le chocolat, jusqu’à ce qu’il soit complètement lisse.
  • Ajouter l’alcool.
  • Verser dans deux tasses et garnir d’éclats de meringue et d’une branche de sapin.

Source : recette de Catherine Lépine-Lafrance.

Publié sur lapresse.ca le 18 février 2012.

Leave a Comment