Josée di Stasio | Comment être prêt à tout !

Enfin, les Fêtes seront de nouveau cette année l’occasion de recevoir des amis et une famille de façon impromptue. Pour que tout le monde soit toujours bienvenu à la maison et pour donner un air de fête à n’importe quel repas, Josée di Stasio a plus d’un tour dans son frigo et son garde-manger. Elle nous fait cadeau de ses conseils.


Des bulles et des bougies


PHOTO DOMINIQUE T SKOLTZ, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS KO

Quand le soir tombe, très tôt en cette saison, ces bougies se jettent en plus « une jolie lumière sur nos plats », souligne Josée di Stasio.

On choisit ses bulles selon son budget, suggère Josée di Stasio, et on les garde au frais pour faire sauter le bouchon dès que l’occasion se présente. « Soudain, c’est la fête, surtout quand on les ouvre à une heure inattendue », lance-t-elle. Josée di Stasio aime bien aussi allumer des bougies à toute heure du jour, pour « réchauffer l’ambiance » pendant les Fêtes. Quand le soir tombe, très tôt en cette saison, ces bougies se jettent en plus « une jolie lumière sur nos plats », souligne celle qui présente une émission spéciale sur les 20 ans d’À la Stasioà Télé-Québec, le 2 décembre à 20 h.

Surprise : des huîtres !


PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Pour lancer une soirée improvisée, rien de tel que de sortir des huîtres du réfrigérateur.

Pour lancer une soirée improvisée, rien de tel que de sortir des huîtres du réfrigérateur. « Un plaisir à s’offrir », s’enthousiasme Josée di Stasio. « Au frigo, elles peuvent attendre plusieurs jours », ajoute-t-elle, à condition qu’elles soient dans un contenant qui respire (pas un sac ou une pellicule plastiques), côté bombé vers le bas « pour que le mollusque repose dans son eau ». Josée di Stasio se plaît à servir plusieurs variétés de bivalves à la fois, pour le plaisir des comparaisons, nature ou avec des quartiers de lime, de la sauce piquante ou une mignonnette.

Petits ajouts fruités et festifs


PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Les graines de grenade peuvent « pimper » les salades salées ou les salades de fruits, les mousses et le yogourt.

Comment transformer un plat tout simple en plat festif ? Josée di Stasio se tourne vers les fruits d’hiver. La canneberge, d’abord, qu’elle soit séchée (avec le dessert, la volaille ou le riz), en cornichon pour accompagnée des fromages ou en mélasse, avec de la crème glacée ou des crêpes. D’un rouge incomparable, les graines de grenade peuvent aussi « pimper » les salades salées ou les salades de fruits, les mousses et le yogourt. Quant aux clémentines, délicieuses à toute heure du jour, en particulier avec des biscuits ou du chocolat pour un dessert improvisé, elles vous donneront aussi un coup de main côté déco, avec quelques branches de sapinage au centre de la table, par exemple. Enfin, avec une terrine et des fromages, des noix en écaille ou parfumées avec des olives, qui se conservent sans mal, donneront de l’élan à tout apéro.

Biscotti et panettone pour toute occasion


PHOTO DOMINIQUE T SKOLTZ, TIRÉE DU SITE DE JOSÉE DI STASIO

Les biscottis café-choco et noix de Josée di Stasio

L’amour de Josée di Stasio pour la cuisine italienne n’a rien d’un secret. Pour les Fêtes, elle propose d’acheter — ou encore mieux de préparer — des biscottis. Ces biscuits durs, délicieux avec de la crème glacée, un café ou un alcool, se conservent des semaines durant. Faits maison, ils ne seront pas seulement meilleurs, mais on pourra en plus « improviser un cadeau en les glissant dans une boîte de métal ou un pot de verre », dit-elle. La préparation du panettone, la brioche traditionnelle du nord de l’Italie, demande plus d’adresse, mais on en trouve maintenant d’« exceptionnels faits de manière artisanale proposés par les boulangers d’ici », se réjouit Josée di Stasio, qui les préfère nature ou accompagnés d’une crème de mascarpone (voir recette à l’onglet suivant). Elle en a toujours un en réserve. Les panettones de fabrication commerciale se transforment facilement en dessert, garnis (ou même farcis) de crème glacée. Pour le brunch, ils font un délicieux pain doré. Et en collation l’après-midi, ils sont tout aussi délicieux.

Le bouillon dépanneur


PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, ARCHIVES COLLABORATION SPÉCIALE

Avec un bouillon et un sac de tortellinis au congélateur, on peut préparer des tortellinis in brodo en un tournemain.

Josée di Stasio aime bien garder un bouillon de poulet maison au congélateur. Avec un sac de tortellinis. Quand la visite arrive à l’improviste, elle peut ainsi préparer en un tournemain des tortellinis à brodo, un plat aussi venu du nord de l’Italie qui « réchauffe l’âme ». Même si l’Italie l’attire depuis longtemps, Josée di Stasio n’a jamais passé les Fêtes là-bas. « Ma famille est ici, alors le plus tard que j’y suis allée, c’est à la mi-décembre. J’ai quand même vu l’ambiance des rues, les vitrines pleines de panettones et de jolis emballages… », se souvient-elle. Et alors, comment prépare-t-on Noël dans la famille ? Assez simplement. « Avec ma cousine et les filles, on prépare la veille ou l’avant-veille un plat principal plus inventé, comme un feuilleté. Ensuite, on fait quelques salades. Comme ça, le service se fait très facilement pour une vingtaine de personnes. On n’a pas besoin de se casser la tête. » Un Noël à la di Stasio, quoi !

Crème de mascarpone vanillée

« On trouve maintenant des tonnes et des tonnes de panettones dans les supermarchés », se réjouit Josée di Stasio, qui en raffole. Ceux préparés par des artisans sont assurément meilleurs, mais peu importent leur provenance (et leur prix), tous les panettones se savourent à merveille avec une crème de mascarpone. « Tartiné sur une belle tranche, c’est assez jouissif. La crème de mascarpone rajoute une couche de douceur, et ça fait un peu plus dessert qu’une simple tranche », lance celle qui en propose une recette simple au possible.


PHOTO DOMINIQUE T SKOLTZ, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS KO

La crème de mascarpone vanillée « rajoute une couche de douceur » à tout panettone.

Rendement : 375 ml (1 1/2 tasse)

Se conserver quelques jours dans un contenant hermétique au réfrigérateur.

Ingrédients

  • 180 ml (3/4 de tasse) de mascarpone
  • 180 ml (3/4 de tasse) de crème 35 %
  • 1 ch. à thé d’extrait de vanille (ou les graines d’une gousse de vanille)
  • 1 1/2 c. à soupe de miel, ou plus au goût

Préparation

Dans un grand bol, mettre le mascarpone. À l’aide d’un batteur électrique ou d’un fouet, incorporer progressivement la crème jusqu’à l’obtention de la consistance souhaitée. Ajoutez la vanille ainsi que le miel, et bien incorporé. Goûter et ajouter du miel, au goût.

Recette tirée de Mes carnets de saison — Automne-hiverde Josée di Stasio

Mes carnets de saison — Automne-hiver

Mes carnets de saison — Automne-hiver

éditions KO

256pages

Leave a Comment