La recette des Lions de l’Atlas pour rallier les demi-finales

Par LeSiteinfo avec MAP

C’est un exploit majuscule, inédit dans l’histoire du football arabe et africain, qu’a réalisé le Maroc, en se qualifiant pour le dernier carré du Mondial qatari au dépens du Portugal, l’un des favoris pour la victoire finale.

Du courage, de la combativité et de la résilience sont les ingrédients du succès au Qatar des Lions de l’Atlas, qui ont écrit l’histoire et plongé l’ensemble du peuple marocain dans une euphorie générale.

Pour se faire une place parmi les quatre dernières équipes en lice au Mondial qatari et faire entrer leur pays dans l’histoire, les protégés de Walid Regragui ont fait preuve lors de chacune des rencontres qu’ils ont disputées d’abnégation et de dévouement, jouant tous comme un seul homme et se donnant sans réserve au service du collectif.

Vaillants et résilients dans les moments délicats, les joueurs marocains n’ont jamais flanché même lorsque le danger était réel, pour aller jusqu’au bout de leur rêve.

Jouant décomplexés et sûrs de leurs forces, ils ont également brillé par leur état d’esprit exemplaire et leur combativité que beaucoup d’autres équipes leur envient.

La sélection marocaine, comme l’affirme le coach Walid, ne s’est pas fixée de limite et elle n’a peur d’aucun adversaire pour aller encore plus loin dans la compétition.

Portés par des supporters marocains exceptionnels, les Lions de l’Atlas ont été à la hauteur de l’événement, pour prendre le meilleur sur les gros calibres du football mondial et se hisser jusqu’en demi-finale.

Le bloc défensif marocain, infaillible, est l’illustration parfaite de la maîtrise technique et tactique des poulains de Walid Regragui qui ont montré que défendre est un exercice dans lequel ils sont excellents.

Même si les hommes changent, l’organisation défensive marocaine reste la même, et elle brille à chaque fois par sa solidité, comme en témoigne le match contre le Portugal, où malgré l’absence de deux piliers de la défense, à savoir Noussair Mazraoui et Nayef Aguerd, le bloc marocain est resté bien infranchissable.

Grâce à sa ligne défensive et à son dernier rempart Yassine Bounou, toujours impérial, la sélection marocaine n’a encaissé qu’un seul mais depuis le début de la compétition, pour s’imposer comme l’équipe ayant la meilleure défense au Mondial qatari .

Cette solidité défensive est aussi l’œuvre de Sofyan Amrabat qui ne cesse d’impressionner par ses prestations époustouflantes depuis le début de la Coupe du monde, ce qui lui a valu de taper dans l’œil des plus grands clubs européens.

Pièce maîtresse de l’entrejeu dans l’équipe de Regragui, Amrabat est un joueur complet qui excelle dans son rôle de milieu devant la défense. Avec une attitude exemplaire sur le terrain, il brille aussi par sa personnalité de guerrier et ne ménage aucun effort afin d’honorer les couleurs nationales, même s’il doit jouer en étant diminué physiquement.

Les autres milieux de terrain Azzedine Ounahi et Selim Amellah, se sont également montrés indispensables, s’adaptant à merveille au schéma tactique de Walid Regragui et faisant preuve d’une justesse technique et d’une intelligence de jeu impressionnantes.

Devant, Hakim Ziyech, Sofiane Boufal et Youssef En-Nesyri ont été toujours au rendez-vous, signant des prestations de haut niveau et sachant trouver la faille dans les défenses adverses avec brio et efficacité.

Héroïques lors de ce Mondial qatari, les Lions de l’Atlas brillent quelque soient les circonstances et se battent jusqu’au bout pour faire durer leur rêve et le rêve de tout un peuple et d’un continent. Ils continuent d’écrire l’histoire et n’ont maintenant que le firmament comme limite.

Afaf Razouki



Leave a Comment