Finaliste du “Meilleur Pâtissier”, cette Rouennaise nous donne sa recette de bûche de Noël

Delphine Morin partage sur Instagram ses recettes de pâtisseries. Elle détaille, étape par étape, et aide les débutants à se lancer. (©Delphine Morin)

Delphine avait seulement six ans lorsqu’elle a reçu, à Noël, son premier livre de recettes. « J’aime faire des gâteaux depuis que je suis petite. J’ai toujours vu mes grand-mères et mes parents cuisiner », confie celle a grandi à La Bouille (Seine-Maritime) et a longtemps vécu dans la région rouennaise.

Repérée par Le Meilleur Pâtissier

Au fil du temps, elle apprend, se perfectionne et noue une véritable passion avec la pâtisserie. « Je me suis beaucoup inspiré des chefs Michalak et Conticini », souligne la Normande. Les blogs qu’elle consulte quotidiennement nourrissent également ses inspirations culinaires, à tel point qu’elle finit par ouvrir le sien afin de partager à son tour ses trouvailles et ses bons plans.

C’est à ce moment-là, en 2012, qu’elle est identifiée par les équipes de l’émission Le Meilleur Pâtissier, pour la toute première saison de ce concours réservé aux amateurs et diffusé sur M6. Delphine ira jusqu’en finale et gardera un « très bon souvenir de cette expérience ».

La cuisine, c’est le partage

Aujourd’hui, son blog qui l’a lancé, « il existe toujours. Mais je ne l’alimente plus. Je mets tout sur Instagram, c’est plus simple ». Car pour elle, le plus important dans la cuisine, ça a toujours été le partage !

Sur le réseau social, ses publications sont suivies par près de 15 000 gourmands. Il faut dire que les images mettent l’eau à la bouche ! « J’ai toujours adoré les belles photos. Des fois, je ne sais plus trop si je fais un gâteau pour l’esthétique ou pour le goût », s’amuse la pâtissière.

« Je suis autodidacte. J’achète des livres et je m’inspire de ce que je vois. Au départ, j’essayais de reproduire des pâtisseries de grands chefs. On apprend les bases. Et maintenant, je fais mes propres desserts, selon mes propres goûts. »

Ça donne envie !
Ça donne envie ! (©Instagram/delph_lmp1)
Les recettes de Delphine se veulent accessibles à tous.
Les recettes de Delphine se veulent accessibles à tous. (©Instagram delph_lmp1)

Vidéos : en ce moment sur Actu

Ce qu’elle faisait jadis sur son blog, elle le fait désormais sur Instagram. « J’essaye vraiment d’aider, d’expliquer chaque étape de préparation. Je réponds également aux questions », insiste-t-elle. Son objectif, c’est que n’importe qui puisse reproduire ses recettes, « même un enfant de cinq ans ». Attention tout de même en maniant le batteur !

Avec la magie des réseaux sociaux, partager une passion n’a jamais été aussi simple : « Quand je me lance dans la préparation d’un gâteau, je place mon téléphone au-dessus de la table et je filme. C’est tout simple. Après je fais le montage, ce qui prend parfois un peu de temps », détaille la pâtissière.

Dans un futur plus ou moins proche, Delphine se voit bien animer des ateliers ou bien donner des cours, toujours selon cette logique de transmettre sa passion.

Une recette de bûche de Noël

En septembre 2014, elle met en suspension son métier d’assistante sociale auprès du département de la Seine-Maritime et rejoint le chef Norbert Tarayre. Un véritable saut dans le vide. « Il m’avait identifiée sur un tournage et m’a proposé de devenir sa cheffe pâtissière dans son restaurant Saperlipopette à Puteaux. J’y suis resté un an et demi, ça s’est très bien passé », note la Normande. Et d’ajouter : « J’ai réussi le pari ! »

Après cette parenthèse un peu folle, elle décide de retrouver son ancien poste d’assistante sociale : « J’ai mis du temps à refaire des gâteaux chez moi. Un an et demi non-stop, ça vaccin un peu. Je suis contente d’avoir la pâtisserie dans la vie, mais j’aime mon travail et ma vie de famille. »

Désormais, la pâtisserie, c’est sur son temps libre, quand elle le souhaite. Et grâce à Instagram, Delphine peut y aller à son propre rythme afin de continuer à conseiller ceux qui la suivent au quotidien.

À l’approche de Noël et des fêtes de fin d’années, la cheffe a concocté une bûche pour faire plaisir à vos proches. On vous propose de découvrir sa recette.

La recette de la bûche de Noël de Delphine

Cliquez sur la flèche à droite de la photo pour voir la vidéo de la recette :

• Praliné (à faire 2 jours avant) :

300g de noisettes
300g d’amandes
400g de semoule de sucre
10cl d’eau

Porter l’eau et le sucre à ébullition. Quand la température atteint 116°, ajoutez les noisettes et les amandes. Enrober le tout de sucre et mélanger. La préparation va sécher et ensuite caraméliser.
Lorsque c’est bien caramélisé, verser sur une silpat ou une feuille de cuisson, étaler et laisser refroidir.
Mixer dans un robot en trois fois, jusqu’à l’obtention d’une pâte de praliné. Verser un peu de praliné dans le petit côté du moule à insert et placer au congélateur.

• Ganache montée praliné (à préparer la veille) :

Chocolat blanc de bonne qualité 200g
Crème liquide 30% minimum 135g + 265g
100g de praliné
Feuille de gélatine 1,5 (pas d’obligation)

Faire bouillir les 135g de crème. Ajouter la feuille de gélatine hydratée (si vous en mettez). Verser sur le chocolat blanc haché et mélanger jusqu’à ce qu’il soit fondu.
Ajouter le praliné et mixer à l’aide d’un mixeur plongeant. Ajouter les 265g de crème et mélanger.
Filmer au contact et placer au froid jusqu’au moment du montage du Paris-Brest. Monter la ganache à l’aide du batteur.

• Croustillant praliné :

Beurre 20g
Chocolat lait 70g
Praliné 195g
Feuilletine (gavotte) 100g
Faire fondre le beurre et le chocolat lait aux micro-ondes ou au bain-marie. Ajouter le praliné mélanger. Incorporer délicatement la feuilletine (les gavottes). Etaler en fine couche sur le biscuit joconde noisette.

• Biscuit joconde noisette :

Farine 30g
Sucre 12g
Poudre de noisettes 80g
Sucre glacé 80g
Œufs 2
Blanc d’oeuf 2
Beurre fondue 20g
Fouetter les œufs et le sucre glacé. Ajouter la poudre d’amande, la farine et le beurre fondu en mélangeant à chaque fois.
Monter les blancs avec les 12g de sucre et incorporez délicatement.
Etaler sur une feuille de papier cuisson et faire cuire 10 minutes à 200°. Une fois refroidi, détailler un rectangle adapté au moule à bûche utilisé et le tapisser de croustillant praliné.

• Crémeux chocolat (à préparer la veille) :

Chocolat noir 70% 100g
Jaunes d’œufs 60g soit 3 pièces
Sucre 25g
Lait entier 125g
Crème liquide 30% 125g

Fouetter les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Faire chauffer le lait et la crème. Ajouter les jaunes et le sucre et chauffer jusqu’à 83 degrés (ça doit napper la cuillère).
Verser sur le chocolat et mélanger jusqu’à ce qu’il fonde. Passer un coup de mixeur plongeant et laisser refroidir 15/20 minutes.
Verser un peu de crémeux dans le moule insert, poser l’insert praliné congelé et recouvrir du reste de crémeux. Placer au congélateur jusqu’au lendemain.

• Montage de la bûche :

Pocher la ganache montée et tapisser le moule à bûche. Placer l’insert de crémeux chocolat et de praliné et recouvrir de ganache montée.
Déposer le biscuit joconde noisette recouvert de praliné et placer au congélateur.
Le lendemain, glacer la bûche et décorer.

Bon appétit !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 76actu dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment